iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Salam accueille les soldats libérés : reste maintenant à délivrer les autres

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 02 dcembre 2015 à 08h13

Le Front Al Nosra a libéré hier mardi les 16 soldats et policiers libanais qu’il détenait depuis l’été 2014, en échange de la libération de plusieurs prisonniers islamistes détenus au Liban, parmi lesquels l’ex-femme du leader de l’Etat islamique Abou Bakr al Baghdadi, selon Reuters.

Le groupe jihadiste avait capturé ces 16 membres des forces de l’ordre lors de combats avec l’armée libanaise sur la frontière syrienne au niveau de la ville de Ersal dans le nord du Liban. Les combattants de l’Etat islamique, qui avaient pris part aux combats contre l’armée libanaise, avaient quant à eux également capturé neuf soldats,  qu’ils détiennent toujours.

L’échange des otages contre les prisonniers hier a été permis grâce à une médiation du Qatar.

Dans un communiqué de presse diffusé dans la foulée de cette libération, le ministère qatari des Affaires étrangères a indiqué que sa “médiation était intervenue en réponse à la demande du gouvernement libanais". Les autorités qataries concernées ont fourni “des efforts majeurs en faveur de la libération des soldats libanais, et ce, en coopération avec la Sûreté générale”, ajoute le texte.

Le Premier ministre Tammam Salam a indiqué mardi que "des efforts sur la scène intérieure ont été fournis pour mettre fin au dossier des militaires otages, efforts représentés par les médiations que le Conseil des ministres a effectuées et couronnés par ceux de la cellule de crise. Les forces de l'ordre nous ont également accompagnés et nous avons réussi dans cette mission".

M. Salam a reçu les militaires libérés au Grand Sérail, en présence des membres de la cellule de crise, à savoir, les ministres, Samir Mokbel, Ali Hassan Khalil, Waêl Abou Faour, Nohad al-Machnouk et Achraf Rifi ainsi que l'ambassadeur du Qatar au Liban, Mohammad Ali al-Marri.

Etaient également présents, le commandant en chef de l'armée, le général Jean Kahwaji, le directeur général de la Sûreté Générale, le général Abbas Ibrahim, le directeur des FSI, le général Ibrahim Basbous, le procureur général de la Cour de Cassation, le juge Samir Hammoud et le secrétaire général du Conseil supérieur de la Défense, le général Mohammad Kheir.

"La majorité des familles présentes ont souffert avec nous. Nous comprenons les mères, les pères, les épouses et les familles mais nous n'oublions certainement pas le volet national illustré par nos militaires héros qui ont tant enduré et lutté. Leur libération constitue une réalisation", a déclaré le Premier ministre.

Il a également tenu à évoquer "nos martyrs, à savoir, le corps de Mohammad Hamiya qui nous a été livré aujourd'hui. Nous, ainsi que nos soldats et leurs familles, continueront dans la même voie. Nous essayons de libérer les autres otages et de parvenir à de bons résultats pour le Liban, les Libanais et l'unité nationale. Ayez confiance en votre Etat, en votre gouvernement. Nous n'avons que ce Liban, redoublons d'efforts. Le pays a besoin de ses fils".

M. Salam a en outre remercié "les pays et les dirigeants qui ont contribué en vue d'aboutir à une fin heureuse à ce dossier, notamment le Qatar et son émir, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani".

"Je remercie également le général Abbas Ibrahim et la SG, cette institution qui a réussi à gérer ce dossier. Nous n'oublions pas la Croix-Rouge libanaise qui nous accompagne et qui a joué aujourd'hui un grand rôle", a-t-il précisé.

Le général Ibrahim a pour sa part remercié "tous ceux qui nous aidés à libérer nos soldats. L'Etat libanais est attaché à sa dignité et à sa position. Les négociations étaient ardues et longues. Nous n'avons jamais voulu qu'elles durent autant. La dignité nationale, notre attachement aux constantes de l'Etat de droit et notre refus de renoncer à la souveraineté ont abouti à la consécration de nos droits et à la récupération de nos militaires".

"Pour la troisième fois, après la crise des otages de Aazaz, le dossier des religieuses, le Liban a réalisé une victoire avec la sauvegarde du prestige de son Etat et la protection de ses institutions. Notre joie ne se complètera qu'avec le retour des otages de Daech", a-t-il clamé.

Il a en outre remercié "le Premier ministre, les membres de la cellule de crise pour leur confiance ainsi que l'ancien Premier ministre Saad Hariri qui était un soutien durant cette étape de négociation. Je remercie le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah. Je n'entrerais pas dans les détails. M. Salam et le ministre de l'Intérieur sont renseignés à propos des détails de l'opération".

Tags
#Front_al_Nosra, #Qatar, #Soldats_otages
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency