iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Nasrallah appelle "les composantes politiques à trouver un compromis global"

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 12 novembre 2015 à 08h24

Le secrétaire général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, a exhorté, ce mercredi, les composantes politiques "à trouver un vrai compromis politique", leur demandant "de discuter du dossier de la présidence de la République, de la structure du gouvernement et de la loi électorale".

"J'appelle à un compromis politique global", a-t-il dit, à l'occasion de "la journée du martyr" au complexe "Sayyed al-Chouhada'", en présence de personnalités parlementaires et politiques, de dignitaires et des ambassadeurs de Syrie, de Palestine et d'Iran, Ali Abdel Karim Ali, Achraf Dabbour et Mohammad Fateh Ali.

Sayyed Nasrallah a affirmé que "la loi électorale constitue le facteur essentiel de la reconstitution du pouvoir. Elle est liée au sort de la patrie. Certains n'assument pas la responsabilité au niveau de la gestion de la crise au Liban", assurant dans ce cadre qu'un pays sans référence réelle ne peut gérer la crise.

Il a regretté la situation à laquelle le Liban est parvenu.

"Nous constatons que certains essayent de fuir leurs responsabilités et attendent [les décisions] de l'extérieur", a-t-il martelé, dénonçant dans ce cadre "la faiblesse de la société libanaise. Cela nous donne l'impression que la structure sociale risque à tout moment de s'effondrer".

Il a exprimé son respect pour les points de vue quant à la séance législative", critiquant "l'absence de référence capable de donner une explication à la multiplicité des points de vue. Nous sommes un pays en proie aux explications multiples".

"Nous réclamons des solutions et un dialogue. Nous remercions toutes les parties qui ont fourni des efforts pour tenir une séance législative demain jeudi à la suite de l'approbation du député Michel Aoun", a-t-il précisé.

Se penchant sur le dossier des déchets, Sayyed Nasrallah a appelé "le gouvernement, les composantes politiques, les municipalités à assumer leur échec à régler ce problème et bon nombre d'autres, à savoir, les salaires des enseignants, la cause des militaires otages, le vide présidentiel...".

Par ailleurs, il a estimé que "la visite du [du Premier ministre ennemi] Benjamin Netanyahu à la Maison Blanche démontre le soutien américain constant accordé à Israël ainsi que la couverture dans la répression et l'assassinat du peuple palestinien"

"Nous demandons à certaines parties libanaises de ne pas oeuvrer en faveur [du président américain] Barack Obama et [du Premier ministre ennemi] Benjamin Netanyahu dans la guerre contre la Résistance. Les Etats-Unis couvre les crimes de l'occupation israélienne contre les Palestiniens", a-t-il clamé.

Il a assuré que "la guerre militaire contre le Liban est toujours envisagée dans l'agenda des Etats-Unis et Israël. Mais nous écartons cette possibilité. L'ennemi est incapable de l'amorcer en raison du revers et des pertes qu'il risque de subir dans ce cas".

Il a indiqué que "des guerres sont menées dans le but de déformer l'image de la Résistance. La responsabilité nous impute de faire face à ces guerres et de préserver nos armes en vue de libérer ce qui reste du territoire".

Ecartant alors l'idée d'une guerre au Liban, le numéro 1 du Hezbollah a toutefois prévu "une guerre médiatique, des accusations et des pressions économiques. Ils l'ont déjà fait. Nous serons encore plus vigilent"

Sayyed Nasrallah a souligné que "les martyrs de l'armée, des factions palestiniennes et de l'armée syrienne ont consenti tous les sacrifices afin de réaliser les objectifs auxquels ils aspirent et anéantir le projet sioniste dans la région".

A propos de la situation en Syrie, il a mis l'accent sur "la lutte sur le terrain en Syrie, au Yémen et en Irak", ajoutant que la levée du blocus de la base aérienne de Kwayress après deux ans illustre la volonté des officiers et des soldats de l'armée syrienne de combattre. Ce message est adressé aux Etats-Unis et à ses alliés. La solution devrait être politique", a-t-il conclu.

Tags
#Hassan_Nasrallah, #Hezbollah
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency