iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie: de Mistura appelle à ne pas "perdre l'élan" acquis à Vienne

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 11 novembre 2015 à 09h48

Staffan de Mistura a appelé les grandes puissances à ne pas perdre l’élan emmagasiné selon lui lors de la conférence de Vienne sur la Syrie.

Dans des propos tenus à la sortie d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, et rapportés par l’agence AFP, M. de Mistura a appelé à la mise en place d’un “processus politique capable de sortir le pays de la guerre”.

Ces propos interviennent alors que la vingtaine de pays participant aux pourparlers doivent à nouveau se retrouver à Vienne samedi. L’objectif de la conference cette fois sera d’élaborer un plan de paix pour la Syrie, ce qui implique un cessez le feu entre les forces du régime et l’opposition.

La première édition de la conference, qui réunit de manière inédite les Etats Unis et l’Iran (allié du president syrien), s’était terminée avec ces paroles de John Kerry : “Nous sommes d’accord pour ne pas être d’accord”.

L'un des points de désaccord justement, est la qualification des groupes rebelles en groupes terroristes.

Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, soutien du régime syrien, ce sera l'un des points à l'ordre du jour de la réunion:

“La prochaine réunion de Vienne sur la Syrie doit définir la liste des groupes terroristes” a-t-il dit.

La tâche risque d’être compliqué, dans la mesure où Damas considère tous ces opposants comme des terroristes.

Trois groupes de travail devaient commencer mercredi les discussion pour lister les différends en ce qui concerne les mouvances qualifiées de terroristes .

Le conflit a fait depuis 2011 plus de 250 000 morts.

L'ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'ONU Samantha Power a tweeté que les discussions à Vienne devaient conduire à un cessez-le-feu et ouvrir le chemin d'une solution politique.

La question de savoir qui doit être associé au processus de transition politique reste un épineux point d’achoppement entre les différents pays participants. Les occidentaux réclament le depart de Assad, la Russie et l’Iran veulent le voir rester pour prendre part au processus.

Tags
#Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency