iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Crash dans le Sinaï : les Russes n’excluent pas la piste terroriste

PARIS | Rue89 - Le 03 novembre 2015 à 07h50
Par Nolwenn Le Blevennec

Selon le grand quotidien russe Kommersant, une « petite bombe » était peut-être cachée dans la soute à bagages. Une attaque proche de celle de Lockerbie en 1988.

Comme le raconte Arrêt sur images, le crash de l’Airbus russe dans le Sinaï, ce samedi 31 octobre, a divisé « les experts » ce week-end.

David Thomson, journaliste à RFI et spécialiste du groupe Etat islamique, défend l’idée que la revendication de la branche égyptienne de Daesh doit être prise au sérieux. Dans une série de tweets, il explique sa position :

  • « L’EI n’a jamais revendiqué de façon opportuniste alors qu’il aurait pu le faire et ses revendications depuis 2 ans, ont été jusqu’ici vérifiées » ;
  • « La piste d’un missile sol/air paraît la moins probable, mais il reste deux autres probabilités fortes » ;
  • « Les aéroports de cette région sont souvent très poreux, un explosif a pu être introduit dans l’appareil avant son décollage » ;
  • « Les Russes sont parmi les étrangers les plus nombreux au sein de l’EI. Un Russe de l’EI a pu se trouver dans l’appareil et provoquer son crash. »

Décompression explosive

Ce lundi, le quotidien russe Kommersant vient lui aussi nourrir la piste de l’attentat.

Il faut probablement exclure la possibilité d’un missile qui aurait été tiré du sol par le groupe Etat islamique, l’avion volant à trop haute altitude... Mais il ne faut pas pour autant évacuer la piste terroriste, écrit le journal.

L’article rappelle que, selon les derniers éléments, l’avion a explosé en l’air. Les experts penchent pour une « décompression explosive » – brusque chute de pression.

Cette dernière pourrait résulter de défauts de structure de l’appareil (un élément aurait cédé) ou de l’explosion d’une « petite bombe » cachée dans les bagages.

L’humidité du Congo

Le quotidien passe d’abord en revue, sans grande conviction, les possibles défauts de structure.

En mars 1997, un avion Antonov An-24, qui relayait la Russie à la Turquie, a explosé en vol à cause de problèmes de corrosion dissimulés dans des parties de l’appareil difficilement accessibles (l’avion avait passé du temps dans l’humidité au Congo).

Le vol n’avait également duré qu’une demi-heure.

Le journal rappelle les faits. Mais, selon une source proche de l’enquête, la comparaison ne tient pas. L’avion An-24 était un « cheval surmené », contrairement à l’Airbus (« moderne ») tombé dans le Sinaï.

Une fissure ? En 2001, pendant son service en Egypte, la queue de l’Airbus accidenté a touché la piste lors d’un l’atterrissage à l’aéroport du Caire (mais l’avion a été testé, par la suite, et garanti conforme)... La décompression explosive pourrait aussi provenir d’un moteur défectueux.

« Lockerbie style »

Puis la piste de l’attentat est développée longuement.

Toujours selon une source proche de l’enquête, la catastrophe égyptienne doit plutôt être rapprochée de ce qui s’est passé avec le Boeing 747 de la Pan American (270 morts).

C’était en décembre 1988. Le vol Pan AM 103 reliait Londres à New-York. Il est tombé au-dessus de la ville de Lockerbie en Ecosse.

En reconstituant l’avion avec ses débris, les experts avaient fini par retrouver un trou de la taille d’une pastèque dans la structure de l’avion.

C’est une petite explosion, une petite bombe disposée dans une radio à l’intérieur d’une valise Samsonite, qui avait causé la dépressurisation de l’appareil. Vingt-cinq ans plus tard, les commanditaires de l’attentat (libyens) ont été désignés, mais l’affaire n’est pas close.

Pour ne pas dire attentat

Ce lundi matin, la compagnie aérienne Kogalymavia (Metrojet) s’est également exprimée : pour ne pas prononcer le mot « attentat », elle fait des circonvolutions. Selon elle, l’avion a forcément été abîmé par quelque chose de « mécanique » ou de « physique » à l’intérieur de l’avion.

Le porte-parole du gouvernement russe a, lui, demandé à ce que les spéculations cessent en attendant les premiers résultats de l’enquête.

PUBLIÉ INITIALEMENT SUR
Rue89
Tags
#EtatIslamique, #Russie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency