iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Ban Ki Moon aux jeunes Palestiniens: Vous êtes "déçus par vos dirigeants et par la communauté internationale"

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 21 octobre 2015 à 08h11
Photo: United Nations News Service

Lors d'une visite "surprise" mardi en Israël et Palestine sur fond de regain de violence, le Secrétaire général de l'ONU a rencontré les dirigeants israélien et palestinien.

Dans un message vidéo destiné aux peuples d'Israël et de Palestine lundi soir, il s'était adressé aux jeunes palestiniens, en leur affirmant comprendre leur frustration. 

« Vous êtes en colère face à la poursuite de l'occupation et de l'expansion des colonies. Beaucoup d'entre vous sont déçus par vos dirigeants et par nous, la communauté internationale, en raison de notre incapacité à mettre fin à cette occupation », a-t-il dit.

Il a encouragé les jeunes palestiniens à choisir la voie du changement par des moyens pacifiques et à réclamer que les dirigeants palestiniens agissent de manière responsable pour protéger l'avenir.

« Le Secrétaire général a exprimé à de nombreuses reprises sa profonde préoccupation concernant l'escalade de la violence en Israël et en Palestine », a dit le porte-parole de Ban Ki Moon dans une déclaration à la presse.

« Dans un effort pour aider à réduire les tensions actuelles, il se rend dans la région aujourd'hui (mardi 20 octobre 2015) pour rencontrer le Premier ministre Netanyahu et le Président Abbas, et d'autres responsables de haut niveau », a-t-il ajouté.

Lors d'une conférence de presse à l'issue d'une rencontre avec le Président israélien Reuben Rivlin, M. Ban a souligné qu'il effectuait cette visite « pour encourager et soutenir tous les efforts destinés à réduire les tensions et à éviter que la situation ne devienne hors de contrôle ».

« Il n'est pas trop tard pour éviter une crise plus large », a-t-il ajouté. « Au-delà des tensions immédiates, ce qui manque est la volonté de restaurer un horizon politique pour des discussions, et un processus politique qui donne des résultats réels et de l'espoir ».

Mardi, le chef de l'ONU a également rencontré le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. Il a encouragé le gouvernement israélien à faire tout son possible pour aider à calmer la situation, notamment en respectant le statu quo concernant les lieux saints à Jérusalem.

M. Ban a exhorté M. Netanyahu à discuter directement avec le Roi de Jordanie sur le rôle de garant des lieux saints joué par la Jordanie. Il a indiqué qu'il allait rencontrer le Roi Abdallah II de Jordanie jeudi à Amman.

Lors de sa visite qui doit durer deux jours, M. Ban doit aussi rencontrer mercredi des victimes israéliennes et palestiniennes des récentes hostilités et attaques.

Dans son message vidéo, le chef de l'ONU a appelé les peuples israélien et palestinien à ne pas laisser les extrémistes de deux côtés se servir de la religion pour alimenter le conflit.

« Que les choses soient claires : la violence ne fera que fragiliser les aspirations légitimes palestiniennes à un Etat et le désir de sécurité des Israéliens », a dit M. Ban dans ce message.

Aux dirigeants et au peuple d'Israël, le Secrétaire général a déclaré comprendre la colère de nombreux Israéliens concernant leur sécurité.

« Quand les enfants ont peur d'aller à l'école, quand n'importe qui dans la rue est une victime potentielle, la sécurité est, à juste titre, votre priorité », a dit M. Ban. Mais il a rappelé qu'il ne pouvait pas y avoir de « solution 'sécuritaire' ».

« Vous, le peuple d'Israël, autant que le peuple palestinien, avez besoin d'avoir un horizon politique pour briser ce cycle de violence et de peur », a-t-il ajouté.

« Et à tous je dis : ne laissez pas les extrémistes de chaque côté se servir de la religion pour alimenter le conflit. Aux dirigeants palestiniens et israéliens : soyez fermes face à la terreur, à la violence et à l'incitation à la violence. Montrez à fois en paroles et en actes que le statu quo historique des sites sacrés à Jérusalem sera préservé », a encore dit M. Ban. « Réaffirmez votre engagement à mettre fin à l'occupation et à rechercher une solution à deux Etats en procédant à des changements sur le terrain ».

Le chef de l'ONU a rappelé que l'Organisation se tenait aux côtés des Israéliens et des Palestiniens pour les aider à créer les conditions à un retour à des négociations substantielles.

De son côté, la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré mardi les récentes propositions en cours de discussion par le Conseil exécutif de l'UNESCO et « qui pourraient être perçues comme des modifications au statut de la Vieille Ville de Jérusalem et ses remparts, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, et qui pourraient en outre aviver les tensions ».

Mme Bokova a appelé le Conseil exécutif de l'UNESCO à prendre des décisions qui n'alimentent pas davantage les tensions sur le terrain et qui encouragent au respect du caractère sacré des lieux saints.

« La protection du patrimoine culturel ne doit pas être prise en otage, car cela fragilise le mandat et les efforts de l'UNESCO », a dit Mme Bokova. « Nous avons tous des responsabilités au regard du mandat de l'UNESCO, à prendre des décisions qui favorisent le dialogue, la tolérance et la paix ».

Tags
#ONU
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency