iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie : l'ONU s'inquiète des appels à la guerre sainte par des chefs religieux

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 14 octobre 2015 à 09h44
Cette photo montrant un religieux russe orthodoxe bénissant des avions de l'armée russe a circulé sur les réseaux sociaux au moment où Moscou a lancé ses frappes aériennes en Syrie, le 30 septembre, en soutien à son allié le président syrien Bachar el Assad. Elle date en fait de la guerre lancee en Ukraine en 2014.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng, et la Conseillère spéciale pour la responsabilité de protéger, Jennifer Welsh, ont exprimé mardi leur inquiétude face à l'escalade de propos violents prononcés par des dirigeants religieux influents au sujet de la situation en Syrie.

Dans un communiqué de presse conjoint, les Conseillers spéciaux ont condamné l'appel lancé récemment par des représentants religieux en Arabie saoudite, incitant les musulmans sunnites et leurs États à s'engager en faveur d'une « guerre sainte » contre les musulmans chiites et les chrétiens en Syrie, ainsi que contre les États et groupes non-étatiques qui les soutiennent.

« Une telle rhétorique peut aggraver la situation déjà extrêmement volatile en Syrie en incitant des combattants à se joindre à toutes les parties au conflit pour des motifs religieux, ce qui augmenterait les risque de violence exercée à l'encontre des communautés religieuses », ont-ils déclaré, ajoutant que qu'invoquer la haine religieuse pour justifier des actes de violence est non seulement moralement répréhensible, mais aussi contraire au droit international.

Mme Welsh et M. Dieng se sont également dits préoccupés par les informations selon lesquelles des membres du clergé orthodoxe russe ont qualifié la participation de la Russie au conflit en Syrie de « guerre sainte » contre le terrorisme.

« Les déclarations de cette nature peuvent être manipulées, alimenter les soupçons et augmenter la polarisation des communautés », ont-il déploré, atout en notant la réponse des autorités russes, qui ont démenti toute connotation religieuse à leur implication en Syrie.

Les Conseillers spéciaux ainsi ont appelé les États à condamner toute forme d'incitation à la haine religieuse et à promouvoir le dialogue.

Mme Welsh et M. Dieng ont également appelé les chefs religieux à travers le monde à s'abstenir de toute forme d'incitation à la haine religieuse et à la violence, soulignant que ces derniers « doivent être des messagers de la paix, pas de la guerre ».

Tags
#ONU, #Russie, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency