iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Paris ouvre une enquête contre le régime syrien pour crimes de guerre

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 30 septembre 2015 à 11h46
Photo extraite du rapport Cesar. Quand le rapport n'est pas utilisé à des fins de reconnaissance des victimes, un carré noir est utilisé pour éliminer tout signe distinctif permettant l'identification des corps.

Le parquet de Paris a ouvert le 15 septembre une enquête préliminaire pour crimes de guerre visant le regime de Bachar el Assad, a annoncé l'AFP citant une source proche du dossier.

Ce sont les enquêteurs de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCHGCG, rattaché au ministère français de l'Intérieur) qui doivent mener les investigations. Ils travailleront notamment à partir des photos du rapport César. “César” (son vrai nom reste secret pour d'évidentes raisons de sécurité) est un ancien photographe de la police militaire syrienne. Il a quitté la Syrie en juillet 2013, emportant avec lui quelque 55000 photos de cadavres montrant des traces flagrantes de tortures en tous genres.

Le ministère des Affaires étrangères a reçu "fin août des dizaines de milliers de photographies, qui ont été authentifiées par les services compétents", a affirmé ce mercredi le porte parole du Quai d'Orsay lors d'un point presse. Les images du rapport César avaient cependant été diffusées pour la première fois auprès de personnalités officielles lors de la conférence de Genève II, fin janvier 2014. Elles ont aussi été montrées au Congrès américain à l'été 2014:

"Dès que le travail (d'authentification des images) a été mené à bien, le ministère a saisi le 10 septembre le procureur de la République sur le fondement de l'article 40 du code de procédure pénale français," a poursuivi le porte parole du Quai d'Orsay.

Selon cet article 40, toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d'un crime ou d'un délit est tenu d'en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs.

Le timing de cette enquête n’est probablement pas anodin: elle intervient alors que la crise syrienne est le centre de l’attention de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. De nombreux dirigeants y ont exprimé leur point de vue sur le conflit qui fait rage en Syrie. Les Russes ont répété leur volonté de parvenir à une solution politique impliquant leur allié Bachar el Assad dans le processus.  Le president français François Hollande a au contraire dans un discours très attendu exclu Assad de toute solution politique, en declarant qu’on ne pouvait faire travailler ensemble les victimes et le bourreau.

Quant à Barack Obama, il a prononcé un discours très ferme, excluant lui aussi Bachar el Assad de toute solution en Syrie, en l’accusant notamment de "massacrer des enfants innocents".

Tags
#RapportCésar, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency