iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le chef de l'AIEA a visité un site militaire iranien jusqu'ici interdit d'accès

iloubnan.info - Le 21 septembre 2015 à 21h08
 Yukiya Amano
Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano. Photo AIEA/Dean Calma

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a effectué ce weekend une visite en Iran au cours de laquelle il a notamment rencontré le Président iranien Hassan Rouhani et visité le site militaire de Parchin.

Selon la presse, le site de Parchin est soupçonné d'avoir abrité des activités suspectes dans le domaine nucléaire. Depuis plusieurs années, l'AEIA demandait un accès à ce site, ce que l'Iran refusait.

Accompagné par le Directeur général adjoint de l'AIEA, Tero Varjoranta, M. Amano s'est rendu dimanche sur ce site. C'était la première fois que l'AIEA y effectuait une visite, en particulier à l'endroit qui intéresse l'agence onusienne.

« Nous sommes entrés dans un bâtiment que l'Agence n'avait été en mesure d'observer par le passé qu'en utilisant des images par satellite », a expliqué M. Amano lors d'un point de presse lundi à Vienne, après avoir fait un exposé de sa visite devant le conseil d'administration de l'AIEA.

« A l'intérieur du bâtiment, nous avons vu des indications de travaux récents de rénovation. Il n'y avait pas d'équipements dans le bâtiment. Nos experts analyseront maintenant ces informations et nous discuterons avec l'Iran dans les semaines à venir, comme cela est prévu dans la feuille de route », a-t-il ajouté.

Yukiya Amano a estimé que « des progrès significatifs avaient été réalisés dans la mise en œuvre de la feuille de route ». Selon lui, sa visite sur le site de Parchin est importante pour « clarifier les questions liés aux éventuels aspects militaires du programme nucléaire de l'Iran ».

Il a jugé que les gros travaux effectués sur le site depuis début 2012 « fragilise la capacité de l'Agence à y mener une vérification efficace ».

Outre le Président Hassan Rouhani, le chef de l'AIEA a rencontré d'autres responsables du gouvernement et des membres du Parlement iranien.

« La mise en œuvre de la feuille de route a atteint une phase importante. La mise en œuvre complète de cette feuille de route est cruciale pour clarifier les questions passées et présentes concernant le programme nucléaire iranien », a encore dit M. Amano.

L'Iran et un groupe de six nations (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) ont conclu un accord historique en juillet dernier pour garantir le caractère pacifique du programme nucléaire iranien contre la levée des sanctions internationales. Dans ce cadre, l'AIEA doit jouer un rôle central pour vérifier que l'Iran applique ses engagements. Téhéran a également promis de faire la lumière sur ses activités nucléaires passées pour lever toute ambiguïté. L'AIEA a jusqu'au 15 décembre pour étudier les réponses de l'Iran à ses questions.

Tags
#AccordNucléaire, #Iran
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency