iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Yémen : l'ONU déplore le non-respect de la trêve et demande un accès aux civils dans le besoin

Le 15 juillet 2015 à 22h27
Un garçon pousse une brouette remplie de jerrycans à Sana’a, la capitale du Yémen. Photo UNICEF/NYHQ2015-1291/Yasin

Alors que ces derniers jours ont été parmi les plus sanglants depuis l'escalade du conflit yéménite en mars dernier, le Secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires humanitaires, Stephen O'Brien, s'est dit mercredi extrêmement déçu par le fait que la trêve humanitaire qui avait été annoncée la semaine dernière et aurait dû commencer le vendredi 10 juillet n'ait finalement pas été respectée par les parties.

« Je suis encore plus profondément préoccupé qu'avant par la situation humanitaire catastrophique au Yémen », a déclaré M. O'Brien dans un communiqué de presse, tout en regrettant fortement l'absence de suivi de la trêve durant le weekend.

« Des millions de femmes, d'enfants et d'hommes sont confrontés à la violence terrifiante, la faim extrême et un accès limité aux soins médicaux, alors que les combats et les bombardements par toutes les parties ne montrent aucun signe de ralentissement », a déploré le Secrétaire général.

M. O'Brien a par conséquent une nouvelle fois demandé à toutes les parties au conflit de se mettre d'accord sur une trêve humanitaire immédiate et inconditionnelle sur l'ensemble pays.

« Je prie instamment les parties à respecter leurs obligations en vertu du droit international de protéger les civils et de faciliter l'accès rapide, sûr et fiable des organisations humanitaires aux personnes qui ont besoin d'aide, partout où elles se trouvent au Yémen », a-t-il ajouté.

Parallèlement à l'appel de M. O'Brien, la communauté humanitaire présente au Yémen a également demandé mercredi aux parties garantir un accès humanitaire d'urgence aux civils fragilisés par la flambée de violence.

« Des mosquées, des écoles et des marchés ont été touchés dans des attaques avec pour conséquence des pertes civiles. Près de 1,3 million de personnes ont été forcées de fuir leurs maisons, en quête désespérée d'un abri et de sécurité. Plus de 3.500 personnes ont été tuées et 16.000 autres blessées », ont rappelé dans un communiqué de presse conjoint les membres de la communauté humanitaire au Yémen, précisant que cette semaine a été l'une des pires depuis le début du conflit en terme de victimes civiles.

Les frappes aériennes, les affrontements au sol, la baisse des importations commerciales, la diminution des stocks de denrées alimentaires et de carburant et l'effondrement des systèmes d'éducation, de santé et d'accès à l'eau ont fait sombrer le pays dans une catastrophe humanitaire, ont déploré les auteurs du communiqué.

« Aujourd'hui, 21 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire – soit 80% de la population yéménite, ce qui est énorme », ont-ils également rappelé.

Malgré les efforts déployés par les agences humanitaires, qui ont permis de fournir une assistance à plus de 4,4 millions de personnes depuis mars 2015, les besoins dépassent de loin les ressources et capacités disponibles, a déploré la communauté humanitaire.

Des fonds supplémentaires sont nécessaires pour intensifier l'apport de l'aide, a-t-elle ajouté, soulignant que seuls 15% des 1,6 milliard de dollars demandés pour répondre aux besoins jusqu'à la fin 2015 ont pour l'instant été reçus.

« Nous appelons toutes les parties au conflit à assurer de toute urgence la protection des civils, à respecter le droit international humanitaire et à permettre l'acheminement sûr et rapide de l'aide humanitaire vers toutes les personnes dans le besoin », a par ailleurs déclaré la communauté humanitaire, mettant en garde contre les conséquences « inimaginables » qu'auraient pour le pays un prolongement de l'escalade de la violence, des restrictions sur les importations et de la récession économique.

Tags
#Crise_au_Yémen
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency