iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Rifi qualifie l'équation "Peuple Armée Résistance" de formule "Langue de bois"

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 26 janvier 2015 à 14h16
Photo extraite dde la page Facebook d'Ashraf Rifi.
Le ministre de la Justice, Achraf Rifi a publié, ce lundi un communiqué, dans lequel il a critiqué les propos du vice-secrétaire général du Hezbollah, Cheikh Naiim Kassem. Le numéro 2 du Parti de Dieu a de nouveau mentionné l'équation Peuple Armée Résistance pour assurer la stratégie de défense du Liban. Une formule que Rifi a qualité d'équation "langue de bois".
"Les tentatives de faire revivre cette formule abrogée par la Déclaration ministérielle visent à se cacher derrière les institutions militaires et sécuritaires et à leur faire payer le prix de la politique et des aventures militaires qui ont impliqué le Liban dans les événements en Syrie", a déclaré le ministre libanais de la Justice.

Le Hezbollah est militairement engagé en Syrie pour défendre le régime de son allié stratégique le président Bachar el Assad. Plusieurs attentats menés par des groupes rebelles syriens jihadistes ont depuis été mené sur le territoire libanais contre des bastions du Hezbollah, ainsi que contre l'armée libanaise.

M. Rifi a dans son communiqué de lundi appelé le Hezbollah à cesser toute fuite en avant, étant donné que la patrie fait face à des épreuves qui requièrent un soutien absolu à l'armée et aux institutions sécuritaires, afin qu'elles puissent jouer leur rôle dans à la protection du Liban.

"Quant aux armes illégales que vous placez au service de l'agenda régional de l'Iran, elles sont totalement rejetées, puisqu'elles sont la principale cause de l'affaiblissement de l'Etat et nous les affronterons par les armes de la position", a ensuite indiqué le ministre en s'adressant directement au Darti de Dieu.

Il a conclu que le devoir national consistait à rejeter toute arme illégale, à s'attacher aux institutions de l'Etat et à l'application des Résolutions internationales, afin de protéger les frontières libanaises de tout danger.

En mars 2014, Michel Sleiman, alors président de la République, avait lui aussi appelé à l'abandon de la formule Peuple Armée Résistance, en la qualifiant déjà de formule de bois. Ces mots avaient déclenché la colère du Hezbollah.
Tags
#Hezbollah, #Ashraf_Rifi
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency