iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Paris: le siège de Charlie Hebdo attaqué, 11 morts

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 07 janvier 2015 à 13h42
Photo extraite du compte Twitter du journaliste de 20Minutes William Molinié https://twitter.com/WilliamMolinie
Onze personnes sont mortes dont deux policiers dans l'attaque du siège de Charlie Hebdo mercredi à Paris dans le 11e arrondissement.
Vers 11h ce matin, trois individus lourdement armés sont entrés dans le hall et devant le siège de l'hebdomadaire français "Charlie Hebdo" à Paris. Des témoins ont indiqué qu'une trentaine de coups de feu ont été entendus.

Le site web Rue89.com suit l'événement en direct. Il cite Rocco Contento, responsable parisien du syndicat Unité SGP Police : "Des hommes sont rentrés dans les locaux de Charlie Hebdo et ont fait feu sur toutes les personnes présentes. C’est une véritable boucherie. Parmi les policiers qui gardaient le journal, un a été gravement blessé et pourrait décéder. Le journal était menacé depuis longtemps, et donc protégé en permanence, mais on ne s’attendait pas à des actions aussi violentes."

La directrice de l'agence Première Ligne, dont les locaux sont situés en face du siège du célèbre journal satirique, a indiqué au journal télévisé de France3 vers 12h30 qu'elle accueillait des employés de l'hebdomadaire "en état de choc".

La mairie du 11e arrondissement a pour sa part ajouté qu'il y avait cinq blessés graves.

"Vers 11h30, deux hommes armés d'une Kalachnikov et d'un lance-roquette, ont fait irruption au siège de "Charlie Hebdo" dans le XIe arrondissement de Paris. Un échange de coups de feu a eu lieu avec les forces de l'ordre", a expliqué une source à l'agence AFP.

William Molinié, journaliste au quotidien 20Minutes, a twitté depuis les lieux de l'attaque:

Le Parquet de Paris a d'abord annoncé la mort de dix personnes, un bilan actualisé à la mi-journée avec la mort d'un des policiers gravement blessés.

En quittant les lieux, les agresseurs ont braqué un automobiliste porte de Pantin et percuté un piéton.

En novembre 2011, le siège de Charlie Hebdo avait été incendié après l'annonce de la sortie d'un numéro intitulé "Charia Hebdo", qui se moquait de l'intégrisme. Le journal était à l'époque situé dans le 10e arrondissement. Il avait déménagé dans le 11e à la suite de cette attaque.

Cependant, aucune information fiable de circulait à la mi-journée mercredi sur l'identité des assassins et sur leurs motivations.

Les autorités françaises ont annoncé avoir enclenché le niveau maximal du plan Vigipirate pour la région parisienne.
Tags
#Terrorisme, #Liberté_de_la_presse
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency