iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le dialogue entre le Futur et le Hezbollah a commencé

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 24 décembre 2014 à 09h11
La conférence de dialogue entre le courant du Futur et le Hezbollah a débuté mardi soir à Ain-Tineh, a rapporté la NNA.
L'ancien Premier ministre, Najib Mikati, a dès mardi soir salué le lancement du dialogue entre le Courant du Futur et le Hezbollah. Pour lui, il s'agit d'une "démarche nécessaire dans cette conjoncture afin de réduire les tensions politiques."

Selon M. Mikati, ce dialogue permettra aux parties politiques de rechercher les points communs et d'élaborer des ententes interlibanaises quant à plusieurs affaires.

"Le dialogue entamé (mardi) soir est un retour, même si avec un certain retard, à ce à quoi on avait toujours appelé. En effet, pas de substitut à la rencontre entre les Libanais, quelle que soit l'ampleur des différends politiques. Nous nous devons tous de vivre ensemble et de mener le dialogue dans toutes les circonstances", a-t-il ajouté.

"N'aurait-il pas été préférable d'épargner au Liban et aux Libanais trois ans de faux paris, d'aventures absurdes et de campagnes systématiques, avant de revenir au dialogue, même en retard, à ce dialogue auquel nous avons appelé et pour lequel nous avons œuvré?" s'est-il interrogé.

L'ancien chef du gouvernement a conclu qu'il ne posait pas des questions dans le but de faire des reproches ou de critiquer le dialogue, mais à partir de notre souci de le faire réussir, d'en tirer les leçons et de ne plus répéter la provocation confessionnelle.

Pour sa part, le porte-parole du bloc parlementaire Changement et Réforme, Sélim Jreissati, a indiqué ce mardi que le bloc parlementaire était favorable à tout dialogue entre les parties libanaises, rappelant que son chef, Michel Aoun, s'était ouvert aux pourparlers avec le Futur.

Selon ses propos, le dialogue assurerait la participation de toutes les composantes du peuple libanais à la prise de la décision nationale.

Se prononçant au terme de la réunion hebdomadaire du " Changement et de la Réforme ", à Rabieh, sous la présidence de Michel Aoun, M. Jreissati a précisé que le salut du Liban résidait dans l'attachement au pacte national.

M. Jreissati a réitéré l'appel de sa partie politique au président de la Chambre, de convoquer une séance législative afin d'interpréter l'article 24 de la Constitution, quel que soit le nombre des députés présents.
Tags
#Dialogue, #Hezbollah, #Futur
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency