iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Trois milliards saoudiens pour l’armée libanaise : le contrat est enfin signé

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 05 novembre 2014 à 07h17
Un soldat libanais à Beyrouth en 2006. Photo: Sadik Gulec / Shutterstock.com
Il aura fallu près d’un an pour parvenir à la signature du contrat franco-saoudien pour l’équipement de l’armée libanaise à hauteur de trois milliards de dollars. Reste à savoir de quel type de matériel l’armée pourra cette fois bénéficier.
"Je salue la signature du contrat d’aide à l’armée libanaise (DONAS)" a affirmé le chef de la diplomatie francaise Laurent Fabius dans une déclaration officielle dimanche. Il faisait référence aux trois milliards de dollars offerts par l’Arabie saoudite à l’armée libanaise pour acheter du matériel d’armement sur le marché francais.

"Cet accord, financé grâce à un don saoudien, contribuera à renforcer l’armée libanaise, garante de l’unité et de la stabilité du Liban. Il l’aidera à assurer sa mission de défense du territoire et de lutte contre le terrorisme, alors que le Liban est menacé," a indiqué M. Fabius, louant au passage la qualité de la relation franco-saoudienne.

Le Liban subit de fréquentes incursions de groupes islamistes rebelles syriens, via sa frontiere nord et nord-est avec la Syrie. Ces groupes s’en prennent fréquemment à l’armée libanaise, qu'ils jugent complice du Hezbollah libanais, parti lourdement armé, engagé militairement en Syrie pour défendre le régime de son allié le président Bachar el Assad.

Les islamistes mènent régulièrement des attaques contre des check points de l'armée dans le nord notamment. Cet été, le groupe jihadiste du Front al Nosra a attaqué le village d’Ersal (nord-est) et capturé à cette occasion une trentaine de soldats libanais. Ils ont déjà exécuté trois d’entre eux : ils exigent pour les libérer la remise en liberté d’islamistes détenus à la prison libanaise de Roumieh. Le gouvernement a refusé jusqu’à présent de négocier en ce sens.

Peu équipée, l'armée a cruellement besoin d’un armement de pointe pour faire face à cette situation.

Cependant, malgré la pauvreté de son équipement elle parvient à accomplir un travail efficace. Elle a rétabli l’ordre il y a dix jours à Tripoli, où des islamistes avaient trouvé refuge dans les vieux souks notamment. Elle déjoue régulièrement des projets d’attaques contre le pays, arrêtant des membres de cellules terroristes dormantes ou actives. On ne peut qu’imaginer ce qu’elle serait capable d’accomplir si elle possédait des armes suffisamment puissantes.

Mais jusqu’à présent, l’aide étrangère à l’armée libanaise s’est réduite à la fourniture de matériel secondaire, et pas de matériel de combat.

Beaucoup espéraient du contrat franco saoudien qu’il permette enfin à l’armée libanaise de s’équiper correctement pour faire face aux défis auxquels elle est confrontée. Dans le cadre de ce contrat, annoncé fin décembre 2013, le Liban avait rapidement envoyé sa liste de commandes. Plusieurs sources ont alors indiqué qu’Israel faisait pression pour que cet armement demeure finalement inoffensif. L’Etat hébreu, toujours techniquement en guerre contre le Liban, a effectué en 2006 une offensive dévastatrice contre le Hezbollah libanais, qui a mis à plat l’ensemble du pays et fait plus de 1000 morts, en grande majorité des civils.
Tags
#Armée_Libanaise, #Syrie, #contrat_franco-saoudien, #aide_saoudienne
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency