iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Familles des soldats libanais kidnappés: entre rage et désespoir

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 31 octobre 2014 à 09h09
Par Sophie Spencer
Photo: National News Agency
Au cours des dernières semaines, les mouvements de protestation des familles de soldats libanais pris en otages par le Front Al Nosra à Ersal cet été ont basculé vers le désespoir.
Jeudi, la mère d’un soldat kidnappé, Khaled Mokbel, a tenté de s’immoler par le feu, alors qu'elle manifestait place Riyad el Solh. C’est le seul geste qu’elle a trouvée pour crier sa rage face à la situation de son fils.

Khaled Mokbel fait partie de la trentaine de soldats kidnappés cet été par les combattants du Front al Nosra. Les militaires ont été pris en otage lors des violents affrontements d'Ersal (nord est du Liban), qui les ont opposés au groupe jihadiste syrien affilié à Al Qaida.

La mère de Khaled a été sauvée par les membres d’autres familles se trouvant auprès d'elle. Elle a été transportée à l’hôpital, inconsciente.

Cet incident s’inscrit dans le droit fil d’une vague de protestation des familles de soldats kidnappés dont les demandes concernant la gestion du dossier des otages sont restées sans réponses.

Depuis cet été, les proches des otages bloquent régulièrement des routes, notamment l’autoroute de Qalamoun. Les familles ont aussi établi un sitting place Riyad el Solh. Ces actes destines à attirer l’attention du public et mobiliser les décideurs politiques sur le sort de leurs fils et frères n’ont pas donné de résultats.

Pour libérer les otages, les combattants d’Al Nosra exige la liberation de prisonniers issus de leurs rangs et détenus à la prison libanaise de Roumieh. Le gouvernement a jusqu’à maintenant refusé de négocier.

Vingt-sept soldats sont toujours détenus en otages par Al Nosra, qui a déjà au cours des dernieres semaines exécutés trois militaires. Ces exécutions, filmées en videos et publiées sur Youtube, ont diffusé une vague d’effroi dans la société libanaise.

Les jihadistes ont cette semaine menacé d’éxecuter le soldat Ali Bazzal, en réprésailles à l’offensive de l’armée libanaise contre des islamistes à Tripoli ce week-end.

Le Premier ministre Tammam Salam a plusieurs fois assuré du bon suivi du dossier par le gouvernement et de sa volonté de parvenir à une solution le plus vite possible.

Il y a une semaine, les familles de soldats kidnappés ont rencontré le Secrétaire general du Conseil de Défense, Mohammed Khair. A l’issue de la rencontre, ils ont affirmé avoir reçu des garanties concernant le sort de leurs enfants.

“Nous avons senti que le gouvernement prenait le dossier de nos fils très au sérieux,” ont confié les familles à l’issue de la reunion. Khair a pour sa part appelé les familles à lever les barrages établis sur les routes.

Cependant, une semaine plus tard et après cette tentative de suicide d’une mère, il semblerait que les garanties ne soient plus suffisantes. Cet acte désespéré ressemble clairement à un appel à agir immédiatement.
Tags
#Soldats_otages, #Front_al_Nosra, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency