iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Les plantations d’oliviers palestiniennes menacées par la colonisation

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 25 octobre 2014 à 08h09
Un agriculteur palestinien plante un olivier en Cisjordanie, le 10 février 2013. Photo: Ryan Rodrick Beiler / Shutterstock.com
Près de la moitié des terres cultivées dans les territoires palestiniens occupés sont constituées de plantations d'oliviers: élément essentiel de l'économie palestinienne (l'industrie de l'huile d'olive représente 25% des revenus agricoles des territoires palestiniens occupés), elles sont menacées par la colonisation israélienne.
Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour les territoires palestiniens occupés, James W. Rawley, a rappelé mercredi que près de la moitié des terres cultivées dans les territoires palestiniens occupés sont constituées de plantations d'oliviers qui sont un élément essentiel de l'économie palestinienne, mais elles sont menacées par la colonisation israélienne.

"La récolte annuelle d'olives est un événement économique, social et culturel clé pour les Palestiniens", a affirmé M. Rawley lors d'une visite dans deux communautés oléicoles en Cisjordanie.

"Il est nécessaire d'agir immédiatement pour aider les cultivateurs d'olives et les protéger contre les attaques par les colons. Il faut s'assurer que les colons qui attaquent les cultures palestiniennes rendent des comptes et il faut lever les restrictions sur l'accès des Palestiniens à leurs terres agricoles et renforcer le soutien aux producteurs d'olives", a déclaré M. Rawley.

Lors de la visite, M. Rawley était accompagné par des membres de la communauté diplomatique et des bailleurs de fonds, des représentants du Ministère palestinien de l'agriculture et des représentants d'organisations humanitaires.

Ils ont rencontré des membres des communautés locales et des agriculteurs dans les villes d'Al Janiya, dans le gouvernorat de Ramallah, et à Biddu, dans le gouvernorat de Jérusalem, qui ont expliqué que la violence des colons et les restrictions d'accès à leurs oliveraies constituent des menaces pour leurs moyens de subsistance.

Chaque année, des collectivités et des oliviers situés entre le mur de séparation et la Ligne verte, et ceux situés à proximité des colonies israéliennes en Cisjordanie, sont confrontés à des défis considérables pour cultiver et récolter leurs olives. Cela représente une entrave aux moyens de subsistance et augmente la dépendance de l'aide.

L'industrie de l'huile d'olive représente 25% des revenus agricoles des territoires palestiniens occupés. Du début de 2006 à la fin de septembre 2014, le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a enregistré plus de 2.300 attaques par des colons israéliens qui ont fait de nombreuses victimes palestiniennes et endommagé leurs propriétés en Cisjordanie, dont Jérusalem-Est.

Du début de 2009 à la fin du mois d'août 2014, près de 50.000 arbres fruitiers, principalement des oliviers, ont été détruits ou endommagées par des colons israéliens. Près de 150 communautés palestiniennes ont des terrains situés entre le mur de séparation et la Ligne verte.

Selon les données de l'ONU, seulement près de 50% des demandes de permis d'accès des agriculteurs à leurs terres sont approuvées par l'occupant lors de la récolte des olives.
Tags
#Palestine, #Israel, #Olives, #Agriculture
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency