iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Saad Hariri au Figaro : les frappes contre l’EI sont nécessaires mais insuffisantes

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 14 octobre 2014 à 10h18
L’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri a accordé une interview au quotidien français Le Figaro parue lundi matin. S’exprimant sur l’émergence de l’Etat islamique dans la région, il a déploré l’absence de soutien de la communauté internationale à l’opposition syrienne "quand elle était modérée et démocratique".
L’Etat islamique n’est "ni l’un ni l’autre", explique Saad Hariri dans une interview au Figaro publiée lundi matin. Pour lui, "Il s'agit d'un groupe terroriste qui commet, au nom de notre religion, des actes barbares et abjects." Il en profite pour glisser une allusion au manque de soutien de la communauté internationale à l’opposition syrienne dite « modérée".

"Lorsque l'opposition syrienne était à majorité modérée et démocratique, elle n'a pas été soutenue par la communauté internationale, sauf en paroles," a-t-il estimé.

L’ancien chef du gouvernement a également accusé l’Iran d’être à la source des problèmes de la région.

"Les modérés du monde arabe sont unis et déterminés dans leur lutte contre l'extrémisme, mais, en même temps, ils doivent faire face à l'ingérence de l'Iran dans leurs pays" a-t-il affirmé. "Dans l'ouest de l'Irak, de 2007 à 2010, les tribus sunnites ont combattu al-Qaida et l'ont même délogée. Mais l'ingérence iranienne, s'exerçant par le biais du gouvernement Maliki (ex-premier ministre irakien, chiite NDLR), les a frustrées de leurs droits. C'est cette frustration que l'État islamique est venu exploiter. Aujourd'hui, en Syrie, la population est condamnée à un choix impossible entre l'EI et Bachar el-Assad."

"Les frappes militaires de la coalition sont nécessaires, mais elles ne sont pas suffisantes", a affirmé Hariri concernant le rôle de la coalition internationale anti-Etat islamique conduite par les Etats Unis. "Pour le long terme, il faut à tout prix soutenir et renforcer les modérés, c'est-à-dire ceux qui refusent l'intolérance religieuse, qui préconisent une séparation du politique et du religieux dans les affaires de l'État, qui respectent les principes démocratiques et les droits de l'homme."
Tags
#SaadHariri, #EI, #EtatIslamique
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency