iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Hariri: La prorogation du Parlement est nécessaire pour éviter d’entrer dans l'inconnu

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 14 octobre 2014 à 09h04
Photo: National News Agency
L’ancien Premier ministre Saad Hariri a rencontré lundi soir au siège du patriarcat maronite à Rome le patriarche maronite Béchara Boutros Rai. Tous deux ont abordé les difficultés économiques que connait le Liban, la question des réfugiés syriens et des problèmes de sécurité, mais le sujet essentiel fut l’élection présidentielle. Pour Hariri, l’élection d’un président de la république est beaucoup plus urgente que les élections législatives.
Avant son rendez-vous avec Saad Hariri, le patriarche Rai avait dit aux journalistes : « Le président Hariri et moi parlons toujours la même langue."

Après la réunion, qui a duré une heure, Hariri a souhaité souligner le climat de « franchise » dans lequel s’est déroulé l’entretien. "Nous avons parlé très franchement, en particulier de la vacance présidentielle, ainsi que des élections législatives. Tout le monde connaît la position du courant du Futur: Tant qu'il n'y aura pas d’élection présidentielle, nous ne participerons pas aux élections législatives, et nous maintenons notre position parce que nous considérons que le Président de la République est le chef de l'Etat et que l'élection du président est essentielle."

La prorogation du parlement est nécessaire "pour empêcher le pays d’entrer dans l’inconnu" a dit l’ancien Premier ministre, appelant à une élection présidentielle "le plus tôt possible".

En tant que Forces du 14 Mars et Courant du Futur, nous allons prendre position sur la question de la présidence a annoncé Hariri: "Nous devons présenter des initiatives. Il est nécessaire de parvenir à un consensus pour élire un Président de la République approuvé par toutes les parties."

Concernant la position du cardinal Raï au sujet de la prorogation du Parlement, Hariri a déclaré que "le patriarche, dans tous ses discours, dit que le plus important est l'élection du Président de la République. Nous savons que la prorogation est une décision difficile à prendre. Mais si les élections parlementaires ont lieu, nous pourrions être en désaccord sur la présidence du Conseil et la présidence de la République, et le gouvernement sera un gouvernement d’expédition des affaires courantes. Nous entrerons dans un inconnu très dangereux pour le pays, et dont les Libanais ne veulent pas."

"Notre position est très claire : l'élection d'un Président de la République est beaucoup plus importante que les élections législatives" a martelé l’ancien chef du gouvernement.

Concernant la durée de la prorogation du parlement, Hariri a souligné que c’était aux partis politiques de s’entendre sur cette question. "Mais le plus important est ce qu’a dit le Président Nabih Berri, à savoir que si la prorogation a lieu et le président est élu, les élections législatives devraient avoir lieu six mois plus tard. Bien sûr, un nouveau gouvernement devrait être formé, où nous allons essayer de nous mettre d'accord sur une nouvelle loi électorale, mais après six mois, des élections législatives devront avoir lieu."

De nouveaux candidats à la présidence?

Concernant d’éventuels nouveaux candidats de consensus, Hariri a affirmé : "Nous n'avons de veto sur personne. Nous aurions favorisé un consensus rapide sur le nom du président. Mais maintenant, après la discussion avec le patriarche, et après la prorogation, nous, les Forces du 14 Mars, devrons chercher des noms qui puissent obtenir le consensus des partis politiques, comme quand les Forces du 14 mars ont nommé le président Michael Sleiman. Nous devrions peut-être atteindre ce stade maintenant."

Concernant la position du 8 Mars vis-à-vis de l’élection présidentielle, Saad Hariri a dit : "Je ne pense pas que l'autre camp veuille maintenir le pays dans un vide présidentiel. Je ne pense pas que les forces du 8 Mars veuillent que le vide persiste. Je pense qu'ils sont eux aussi soucieux de préserver la République et la présidence et que nous devrions essayer de trouver des noms qui conviennent à tout le monde."
Tags
#SaadHariri, #8Mars, #Raï, #Elections_présidentielles
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency