iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Défections de soldats libanais pour Al Nosra: des cas individuels, selon Houri

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 12 octobre 2014 à 12h08
Alors que les médias ont évoqué dernièrement des cas de soldats libanais quittant l'armée pour rejoindre les jihadistes à la frontière syrienne, le député Amar Houri a préféré parler de "cas individuels".
Les défections de soldats au sein de l'armée libanaise ne sont que des cas individuels, a affirmé dimanche le député du bloc parlementaire du Futur, Amar Houri.

Il s'exprimait au micro de la radio La Voix du Liban, au lendemain de la défection d'un soldat libanais qui a annoncé dans une vidéo sur internet qu'il quittait l'armée pour rejoindre les rangs du Front al Nosra.

Le Front al Nosra, groupe jihadiste affilié à Al Qaida, combat le régime du président syrien Bachar el Assad en Syrie. Il a revendiqué plusieurs attentats contre des bastions du Hezbollah au Liban au cours de l'année passée, pour protester contre l'engagement militaire du parti de Dieu en Syrie, où il lutte pour protéger le régime.

Al Nosra effectue des incursions au Liban à la frontière nord avec la Syrie, notamment dans le village de Ersal, où de violent combats l'ont opposé à l'armée libanaise en août dernier. Lors de ces affrontement, le groupe djihadistes a pris en otage de nombreux soldats libanais et agents des forces de sécurité.

En échange de leur liberté, il réclame la libération de prisonniers issus de son rang et détenus dans la prison libanaise de Roumieh. Le gouvernement libanais s'est jusqu'à présent opposé à toute négociation avec les jihadistes.

Les ravisseurs ont déjà exécuté trois soldats libanais, provoquant une violente émotion dans le pays et le désespoir des familles des otages, qui bloquent régulièrement des routes dans le nord du pays pour tenter de faire pression sur le gouvernement.

Concernant l'affaire des militaires otages des terroristes, le député Houri a estimé que la question était "compliquée" et nécessitait une "grande confidentialité". Il a toutefois souligné le refus de mettre en doute l'action du gouvernement dans ce dossier, notant que "la solidarité avec l'institution militaire et l'Etat en cette période délicate" était indispensable.

Au cours de son intervention, le député a par ailleurs annoncé qu'une rencontre aurait lieu lundi soir entre le patriarche maronite Rahi et le député Saad Hariri à Rome, afin de discuter des échéances nationales.

Selon ses propos, le choix ultime du courant du Futur, consiste à élire un président de la République, tout en refusant la tenue des législatives à l'ombre de la vacance présidentielle.
Tags
#Soldats_otages, #Front_al_Nosra, #Syrie, #Armée_Libanaise
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency