iloubnan.info
( Publicité )
Politique

14 morts lors de manifestations prokurdes en Turquie

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 08 octobre 2014 à 13h06
Par Ange Al-Jalalati
Quatorze personnes ont perdu la vie lors de violents heurts survenus mardi en Turquie entre les forces de l'ordre et les manifestants kurdes dénonçant l'inaction d'Ankara contre les jihadistes qui veulent s'emparer de la ville kurde de Kobané en Syrie, ont rapporté mercredi les sources de sécurité et les médias turcs.

Un précédent bilan faisait état de 12 morts.

Les incidents les plus meurtriers se sont produits dans le chef-lieu de la zone kurde de Turquie, Diyarbakir (Sud-Est), où huit manifestants ont été tués, selon le journal à gros tirage Hürriyet.

De nombreux blessés sont également tombés lors de ce mouvement populaire qui a de même occasionné d’importants dégâts matériels.

Le parti républicain populaire (HDP), principal parti politique kurde de Turquie, avait appelé à une manifestation dénonçant le refus d’Ankara de soutenir militairement la ville frontalière de Kobani (Ain El Arab, en arabe) envahie par les fondamentalistes de l’État Islamique (EI). Plusieurs milliers de Kurdes, qui représentent 20/100 de la population turque, soit 15 millions de personnes sont descendus dans toutes les rues de Turquie, répondant à son appel. Les contestations pacifiques prokurdes ont rapidement éclaté en affrontements opposant les manifestants à la police ou aux islamistes turcs, selon les villes.

Les manifestants ont été repoussés par des tirs aux armes à feu à Diyarbakir, des grenades lacrymogènes à Mus, des canons à eau et des gaz lacrymogènes dans la capitale Ankara, dans la station balnéaire d'Antalya et dans les villes de Mersin et d'Adana (Sud).

Les responsables turcs ont instauré le couvre-feu à Diyarbakir et dans plusieurs districts de Mardin et de Van (Est) et le ministre de l’Intérieur Efkan Ala a appelé au calme via la presse mardi soir : " La violence n'est pas une solution (...) ce n'est pas acceptable, ces réactions irrationnelles doivent cesser immédiatement (...) sinon elles auront des conséquences imprévisibles."

Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency