iloubnan.info
( Publicité )
Politique

La coalition anti-EI frappe 12 raffineries de l’Etat islamique en Syrie

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 25 septembre 2014 à 13h41
Deux avions américains se préparent à décoller du porte-avion USS George H.W Bush (CVN 77) pour mener des frappes contre les positions de l’Etat islamique. Crédit photo: U.S. Navy (Robert Burck/Releasedl)
Les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont bombardé mercredi soir douze raffineries contrôlées par le groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, a annoncé le Pentagone. Un acte stratégique quand on sait que le pétrole représente une ressource financière importante pour l’Etat islamique.
Alors qu’à l’ONU le président américain Barack Obama appelait “le monde” à "s'unir" face à la menace jihadiste, la coalition internationale anti-Etat islamique a intensifié ses frappes mercredi en Syrie, visant cette fois des raffineries contrôlées par l’EI.

Mardi à l'aube, les Etats Unis avaient déjà élargi leurs frappes contre des cibles de l'EI en Syrie, avec le soutien de cinq pays arabes (Jordanie, Qatar, Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, et Bahrein), membres de la coalition.

Mais c’est la première fois que la coalition anti-EI attaque des installations pétrolières. Son but est clairement de tarir autant que possible la source principale de revenus des jihadistes. L’EI est en partie financée par la contrebande de pétrole vendu à des intermédiaires des pays voisins.


Ses frappes ont été menées par des avions de combat et des drones , près des communes de Mayadine, Hassaké et Abou Kamal , dans l’est de la Syrie. Selon le Pentagone, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont participé à ces frappes, treize au total, contre une douzaine de raffineries pétrolières controlees par l’EI.

Cité par l’agence de presse Suisse ATS, le directeur de l'Agence d'information sur l'énergie, Adam Sieminski, l'EI produit moins de 100'000 barils de brut par jour.

L’agence suisse rappelle également que Nicholas Rasmussen, directeur adjoint du Centre national du contre-terrorisme, a déclaré en septembre devant le Congrès américain que les revenus de l'EI s'élevaient à environ un million de dollars par jour, alimentés par la vente de pétrole sur le marché noir, la contrebande, les pillages et les rançons versées en contrepartie de la libération d'otages.
Tags
#CoalitionAntiEI, #Syrie, #EtatIslamique
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency