iloubnan.info
( Publicité )
Politique

L'Ecosse dit "non" à l'indépendance

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 19 septembre 2014 à 09h31
Par Ange Al-Jalalati
Le décompte des voix a montré dans 26 des 32 circuits du référendum sur l'indépendance écossaise que le camp des loyalistes a huit points d’avance avec 54% des voix, contre les 46% des partisans de l'indépendance, conformément à la BBC aujourd'hui.

La BBC a annoncé qu’"à 15h05 (15.04 GMT) les loyalistes sont en avance avec 1 397 000 voix alors que les indépendantistes n’ont pas dépassé les 1 176 000 voix."

Pour gagner, un parti doit obtenir 1 852 828 votes.

La BBC a écrit que "l’Ecosse votera pour rester dans le Royaume-Uni et rejettera l'indépendance."

Les résultats sont arrivés tard dans la nuit à 00,05 (00,04 GMT) en raison du niveau élevé de participation, qui s'élève à 84%.

Alex Salmond, chef de file des indépendantistes écossais, a annoncé vendredi matin à Edimbourg la défaite de son camp, après la publication des résultats quasi définitifs du référendum d'autodétermination. Ces résultats montrent que le non l'avait emporté.

"L'Ecosse a décidé, à la majorité, de ne pas devenir, à ce stade, un pays indépendant", a dit Salmond, Premier ministre de la région, lors d'une déclaration publique à Edimbourg.

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum d'indépendance en Ecosse.

"Il est temps pour notre Royaume-Uni de se rassembler et d'aller de l'avant", a déclaré Cameron lors d'une déclaration au 10, Downing Street à Londres, estimant que la question de l'indépendance de l'Ecosse était désormais réglée pour "une génération".

"Le peuple Ecossais a parlé, sa décision est claire", a dit le dirigeant conservateur. "Il a décidé de maintenir l'intégrité de nos quatre nations (Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord et Angleterre, ndlr), et comme des millions d'autres personnes, j'en suis heureux", a ajouté Cameron.

"Comme je l'avais dit au cours de la campagne, assister à l'éclatement de notre Royaume-Uni m'aurait brisé le coeur", a-t-il dit.

Le non au référendum d'indépendance constitue une victoire personnelle pour le dirigeant conservateur, qui s'est engagé personnellement dans la campagne, d'abord discrètement, avant d'adresser un ultime plaidoyer passionné, lundi, en terre écossaise, appelant les électeurs à ne pas "briser cette famille".
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency