iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Conférence anti-ISIS: les participants utiliseront les "moyens nécessaires" pour aider le gouvernement irakien

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 15 septembre 2014 à 19h43
Les participants à la conférence pour la paix et la sécurité en Irak, organisée à Paris le 15 septembre, ont promis d'utiliser les moyens nécessaires pour aider le gouvernement irakien. Photo: Présidence française.
Une conférence internationale sur "la paix et la sécurité en Irak" a eu lieu aujourd’hui à Paris. Une vingtaine de pays étaient réunis dans la capitale à l'invitation du président français et de son homologue irakien. A l'issue de cette réunion, les participants ont promis leur soutien, y compris militaire, au nouveau gouvernement irakien
Tous les participants ont souligné "l’urgente nécessité" de mettre un terme à la présence de Daech (EIIL) dans les régions où il a pris position en Irak. Dans cet objectif, ils se sont engagés à soutenir, par les moyens nécessaires, le nouveau gouvernement irakien dans sa lutte contre Daech (EIIL), y compris par une aide militaire appropriée, correspondant aux besoins exprimés par les autorités irakiennes et dans le respect du droit international et de la sécurité des populations civiles.

La conférence avait été précédée par un point de presse commun des deux présidents français et irakien. Lors de son intervention, Hollande a souligné la nécessité de préserver la souveraineté et l'unité du Liban. Il a abordé la crise des réfugiés syriens, notant que la communauté internationale poursuivait son aide au Liban par l'intermédiaire du "groupe international de soutien au Liban". Il a de même insisté sur la nécessité d'appuyer l'armée libanaise dans la lutte antiterroriste.

Le président français a estimé que l'EI constitue un péril pour la communauté internationale, ce qui exige une dissuasion internationale à l'encontre de cette organisation. "Le chaos en Syrie est un terrain propice pour le terrorisme, d'où l'importance de la cessation des violences dans ce pays", a-t-il ajouté.

La conférence elle-même était cependant concentrée sur l'Irak. Lors de cette réunion, tous les participants ont souligné l’urgente nécessité de mettre un terme à la présence de Daech (EIIL) dans les régions où il a pris position en Irak. Pour ce faire, ils se sont engagés à soutenir, "par les moyens nécessaires", le nouveau gouvernement irakien dans sa lutte contre l'Etat islamique, y compris par une aide militaire appropriée, correspondant aux besoins exprimés par les autorités irakiennes et dans le respect du droit international et de la sécurité des populations civiles.

Les participants à la Conférence ont également rappelé leur détermination à mettre en œuvre les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies relatives à la lutte contre le terrorisme et ses sources de recrutement et de financement, notamment la résolution 2170.

Pour lutter contre Daech, ils ont aussi évoqué la nécessité de prendre des mesures en amont pour prévenir la radicalisation, en coordonnant l’action de tous les services de sécurité et en renforçant la surveillance des frontières. Ils ont également envisagé de travailler à un plan d’action pour lutter contre le financement du terrorisme.

Abordant - déjà - la phase de la reconstruction de l'Irak, les participants ont tenu à rappeler qu'ils étaient tout à fait disposés à "assister l’Irak dans ses efforts de reconstruction, dans une optique de développement régional équitable, notamment par l’apport d’expertise et de savoir-faire et un soutien financier approprié, grâce par exemple à un fonds mondial spécifique pour aider à reconstruire les zones dévastées par l'EI."
Tags
#Coalition_anti-ISIS, #ISIS, #EI, #EIIL, #Iraq, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency