iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Les Etats-Unis et dix pays arabes s'engagent ensemble à combattre l'Etat islamique

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 11 septembre 2014 à 20h49
 John Kerry in Jeddah
Secretary of State of the United States of America John Kerry Arrives in Jeddah. Crédit: Saudi Press Agency
Dix pays arabes, dont l'Arabie saoudite, ont accepté de s'engager aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI), un groupe armé extrémiste sunnite qui sévit en Irak et en Syrie.
Cette décision a été prise en présence du secrétaire d'Etat américain John Kerry lors d'une réunion à Jeddah, en Arabie saoudite.

Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Qatar, Oman, Egypte, Irak, Jordanie, Liban et Etats-Unis ont déclaré leur engagement partagé de se tenir unis contre la menace que pose pour la région et pour le monde le terrorisme sous toutes ses formes, y compris le soi-disant EI, précise le communiqué.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud Al-Fayçal, a pour sa part plaidé pour une action globale contre le terrorisme, citant nommément parmi les pays affectés la Libye, le Liban, la Syrie, l'Irak et le Yémen.

Quant à la Grande-Bretagne, d'abord rétive à frapper l'EI notamment en Syrie, elle semble revenir sur ses positions. Le Premier ministre britannique David Cameron a en effet déclaré "n'exclure rien" concernant des frappes, selon son porte-parole, alors que le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, avait dans un premier temps déclaré exclure toute frappe en Syrie.

Pour sa part, l'Allemagne a annoncé qu'elle ne participerait pas à des frappes. "Pour le dire assez clairement, on ne nous a pas demandé de le faire et nous ne le ferons pas", a déclaré le ministre des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier lors d'une conférence de presse à Berlin.

Le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil a affirmé jeudi, que le Liban était le partenaire du monde dans sa guerre contre le terrorisme, ainsi qu'un fer de lance sur le front de combat, appelant à la protection des minorités au Moyen-Orient et de la culture du dialogue face à la violence et au rejet de l'autre.

Par ailleurs, M. Kerry a ironisé sur les critiques de la Russie face à d'éventuelles frappes américaines contre l'EI en Syrie, questionnant la légitimité de Moscou à parler de droit international en pleine crise ukrainienne.

Cependant, le régime de Bachar al-Assad a prévenu Washington que "toute action sans l'accord du gouvernement syrien serait considérée comme une attaque contre la Syrie". La Russie a également déclaré que des frappes en Syrie sans l'aval de l'ONU constitueraient une "violation grossière" du droit international.

L'Iran a exprimé jeudi ses doutes sur le "sérieux et la sincérité" de la coalition internationale que les Etats-Unis souhaitent bâtir pour lutter contre l'Etat Islamique (EI).

Laurent Fabius a fait part d'une information majeure lors du discours qu'il a prononcé mercredi à l'occasion de la rentrée de l'Institut d'études politiques de Paris. Devant les étudiants de Sciences Po, le chef du Quai d'Orsay a ainsi annoncé que la France participera "si nécessaire à une action militaire aérienne" en Irak, ajoutant que l'action de Paris ne suivra pas les mêmes modalités en Syrie.

"L'objectif est clair: nous affaiblirons et, à terme, détruirons l'EI", avait auparavant annoncé Barack Obama, évoquant une "organisation terroriste qui n'a d'autre vision que le massacre de tous ceux qui s'opposent à elle". Pour mener cette guerre "implacable", "je n'hésiterai pas à agir contre l'EI en Syrie, comme en Irak", a-t-il expliqué.

Les avions américains devraient donc effectuer des raids aériens contre les positions de l'EI en Syrie, outre ceux menés en Irak qui se sont révélés déterminants dans la reprise de secteurs aux jihadistes. L'envoi de troupes de combat au sol reste néanmoins exclu.
Tags
#CoalitionAntiEI, #crise_en_Iraq
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency