iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Accord franco-saoudien pour l’armée libanaise: “On est au bout de la procédure" selon Paris

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 10 septembre 2014 à 12h16
Le président Hollande et le prince Salman d'Arabie saoudite le 1er septembre 2014. Crédit Photo: Présidence française
Le ministère français des Affaires étrangères est revenu sur la question de la livraison d’armes à l’armée libanaise dans le cadre du contrat de trois milliards de dollars signé avec l’Arabie saoudite. Cette livraison se fait cruellement attendre, sans qu'on comprenne vraiment pourquoi.
A l'issue de la récente visite officielle en France du prince Salman d’Arabie saoudite, lors de laquelle de nombreux contrats commerciaux (notamment d’armement) ont été discutés, aucune déclaration officielle n'est revenu sur l'accord d'armement de l’armée libanaise avec de l'équipement français, acheté par l’Arabie saoudite.

En décembre dernier, François Hollande et le roi Abdallah avaient annoncé depuis Ryad que l’Arabie financerait l’achat d’armes françaises pour l’armée libanaise, à hauteur de trois milliards de dollars.

Depuis, l’armée libanaise a choisi son équipement et… c’est tout. Le contrat en est au point mort alors qu’elle aurait cruellement besoin d’un armemement moderne en cette période de crise sécuritaire.

Alors, comment se fait-il que la livraison d'armes aux forces armées libanaises soit si problématique ? C’est la question qu’a posée un journaliste lors du point presse du Quai d’Orsay hier.

“Elle n’est pas problématique, elle nécessite un certain nombre de formalités, de procedures,” a répondu le porte parole de la diplomatie française. “Lors de la déclaration franco-saoudienne de la semaine dernière à l’occasion de la visite du prince héritier, nous avons réaffirmé notre soutien à l'unité, à la sécurité et à la stabilité du Liban et nous sommes en train de finaliser ce partenariat au profit des forces armées libanaises.”

C’est vrai que le soutien à l’unité du Liban a été souligné lors de la declaration conjointe émise à l’issue de la visite du Prince Salman. Mais sans évoquer précisément cette question de la livraison d’armes à l’armée libanaise.

“C'est une coopération avec le Liban, en partenariat avec l’Arabie saoudite, tout à fait originale et qui a nécessité un certain temps depuis la décision de principe qui avait été prise au mois de décembre de l'année dernière lors de la visite du Président de la République,” a poursuivi le porte-parole.

Plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer la lenteur de la procedure: le véto d’Israël, ennemi du Liban, ne pouvant imaginer faire face un jour à une armée équipée par la France. Un journaliste a ainsi interpellé le porte parole du Quai d’Orsay sur le fait que certaines catégories d’armement font l’objet d’un véto israélien (le journaliste faisait reference à une accusation récemment exprimée par le représentant de la communauté libanaise d’Europe, à la tribune d'une conférence de l’Union culturelle libanaise mondiale samedi dernier à Juan-les-pins)

Autre possibilité pour expliquer le frein à la livraison: une signature manquante du ministre saoudien des Finances, hospitalisé.

Bien plus rageant: une rumeur faisait état il y a quelques semaines de l’exigence d’une commission par l’un des intermédiaires, une commission dont le montant serait inacceptable. Nous n’avons pas pu verifier cette rumeur.

Le porte parole a en tout cas affirmé "ne pas avoir connaissance de ces informations". Pour lui, il s’agit tout simplement d’une “transaction importante, qui met en œuvre une procédure complexe, aux vues des montants et des équipements concernés. Vous ne devez pas être étonnés qu’un partenariat de cette originalité et de cette importance ait pris un certain nombre de mois pour être mis en œuvre,” a-t-il affirmé.

“Je crois que la mise en œuvre est imminente et que la finalisation est vraiment en cours. On est vraiment au bout de de la procédure.”
Tags
#Armée_Libanaise, #ArabieSaoudite, #France, #Paris, #Armement, #Armes
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency