iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Les Français demandent à Hollande de partir

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 06 septembre 2014 à 12h16
Par Ange Al-Jalalati
Une cinquantaine de Français se sont manifestés, hier vendredi devant le palais de l’Élysée, exigeant du président français François Hollande de présenter sa démission.

Le livre de l’ancienne compagne du président, Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment, avait révélé que le chef de l’État français qualifie les pauvres de "sans-dents", ce qui a causé dans toute la France des mouvements de protestation sur les réseaux sociaux. Des dizaines de français se sont manifestés devant l’Élysée, demandant la démission du président.

Merci pour ce moment a été publié dans une France en plein remaniement gouvernemental. L’éviction du secrétaire d’État au commerce extérieur Thomas Thévenoud pour "retards de déclaration et de paiement" pendant trois ans au fisc avait eu lieu, et les Français découvraient déjà les scandales du nouveau gouvernement.

Selon des sondages, la popularité de Hollande se trouverait même en dessous de celle de l’État Islamique (EI) qui affiche 15/100 de popularité en France alors que le chef de l’État n’aurait que 13/100 de popularité.

Le Monde déclare dans son éditorial à propos de Hollande que «sa légitimité formelle est protégée par la Constitution. Mais sa légitimité personnelle est en lambeaux, sa légitimité politique en ruine et la confiance du pays proche de zéro». La Constitution «le protège en principe contre tout aléa pour la durée de son mandat. Mais là n’est pas l’important. L’important est ce sentiment d’avoir été floués qui submerge tous ceux qui ont cru en lui. Et cette confiance trahie qui ne lui sera plus jamais pardonnée», écrit Yves Harté dans les colonnes de Sud-Ouest. «Si la cote de confiance de François Hollande descend en dessous de 10% - ce qui n’est plus du tout exclu - que vaudront sa légitimité et, plus encore, son autorité dans le pays ?», se demande Patrice Chabanet dans Le Journal de la Haute-Marne.

Le Figaro a publié samedi un sondage Ifop selon lequel la présidente du Front national Marine Le Pen serait en tête du premier tour en cas de présidentielle et victorieuse d’un second tour si elle était opposée à François Hollande. «François Hollande se promettait d’apaiser la France, il l’a mise en ébullition. Quand le peuple a l’impression d’avoir été berné, il se venge. Et se jette donc dans les bras de Marine Le Pen», écrit Paul-Henri du Limbert dans l’éditorial du quotidien conservateur.

L’ancien président français Nicolas Sarkozy, confronté lui-même à un scandale d’écoutes personnelles, étudie la question de son retour aux présidentielles. Il semblerait qu’il ait un regain de popularité face à Hollande.
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency