iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Funérailles du sergent martyr Ali Al-Sayyed

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 03 septembre 2014 à 22h59
Par Ange Al-Jalalati
Le convoi mortuaire escortant le martyr vers sa ville natale - Photo: National News Agency
Le soldat martyr Ali el-Sayyed, a été enterré mercredi à Fnaydek, en présence d'une foule immense.
Le rassemblement populaire a accueilli le corps du martyr de l'armée libanaise Ali Ahmed El Sayed dès le Kalamoon. La première escale de la procession du corps pour la réception populaire a été le Kalamoon, la deuxième à la descente de Mahmarra à l’entrée du Akkar et la dernière dans la ville natale du martyr à Fneideq où ses funérailles ont été grandioses, en reconnaissance pour son martyre, et où il a été enterré dans les tombes familiales.

À l'arrivée du convoi mortuaire dans la ville de Mahmarra à Akkar, l’oncle du sergent martyr a appelé dans un discours, à la «révolution de la dignité et de l'honneur en vue de libérer les protecteurs de l'honneur," "nous ne nous tairons pas jusqu’à ce que les prisonniers retournent sains et saufs." Il a dit: «Hommes politiques, nous en avons marre de vous. Vous le regretterez."

Le père du martyr Sayed a déclaré: «Je remercie les habitants des villages voisins d’être venus nombreux pour assister aux obsèques de mon fils, et je demande à tous de ne pas tirer des balles en l’air, mon fils est le martyr de la nation, c’est le martyr de Fneideq, du Akkar et du Liban, et j'espère le retour de tous les prisonniers."

Le Commandement de l'armée avait annoncé dans un communiqué aujourd'hui les funérailles du sergent Shahid Ali Sayed selon le processus suivant:

"Réalisation d'une cérémonie qui honore le martyr à l'hôpital militaire central (Badaro) à 8h30, et la dépouille sera ensuite transportée à la ville de Fneideq - Akkar où les funérailles auront lieu à 13h00 à la mosquée de la ville. Les condoléances seront acceptées avant et une semaine après les funérailles à la maison du père du martyr dans la ville ".

La région Fnaydek-Akkar a organisé mercredi les funérailles du sergent martyr de l'armée libanaise, Ali Sayyed, en présence d'une foule officielle et populaire, du député Kassem Abdel Aziz, représentant l'ancien Premier ministre Saad Hariri, des députés Khaled Zahramane et Nidal Tohmé, du représentant du commandant en chef de l'armée, le général Jean Kahwaji, le colonel Walid el-Kurdi, de l'ancien député Wajih Baarini, du chef du comité des Ulémas musulmans Malek Jdeideh et d'un grand nombre de personnalités.

Il a été inhumé dans son village natal Fnaydek. La prière a eu lieu à la grande mosquée de Fnaydek.

Le député Zahramane s'est excusé, au nom de la famille du martyr, "pour toute position incontrôlable exprimée auparavant".

Le père du martyr Sayyed a pour sa part assuré qu'il "n'était pas seulement le père de Ali mais celui de tous les martyrs du Liban", présentant lui aussi ses excuses "pour toute position incontrôlable exprimée par les membres de la famille".
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency