iloubnan.info
( Publicité )
Politique

180 000 morts en Syrie, pendant ce temps Ban et Obama se félicitent de la destruction des armes chimiques d'Assad

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 21 août 2014 à 09h51
La Coordinatrice spéciale de la Mission conjointe OIAC-ONU, Sigrid Kaag, dans le port de Lattaquié en Syrie, pendant le processus de destruction entamé en 2013. Photo: OIAC-ONU
Un an après l'attaque chimique contre la banlieue de Damas, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon et le président américain Barack Obama se sont félicités mercredi de la destruction, à bord du navire américain Cape Ray, des armes chimiques qui avaient été déclarées par la Syrie.
Le président américain Barack Obama a annoncé mardi dans un communiqué que "les armes chimiques les plus mortelles possédées par le régime syrien ont été détruites par des professionnels civils et militaires en utilisant un mécanisme américain unique en son genre".

Les Etats-Unis ont en effet affirmé lundi que les 600 dernières tonnes d'agents toxiques déclarés à l'automne 2013 par la Syrie et transférées jusqu'au port syrien de Lattaquié avaient été neutralisées en Méditerranée sur le navire américain Cape Ray.

Pour Ban Ki Moon, il s'agit d'un "succès important dans les efforts de la communauté internationale pour éliminer le programme d'armes chimiques de la République arabe syrienne à la suite de l'accord-cadre entre la Fédération de Russie et les États-Unis d'Amérique", a déclaré mercredi à la presse le porte parole du Secrétaire général de l'ONU. "Le Secrétaire général se félicite de la coopération du gouvernement de la République arabe syrienne et félicite les États membres qui ont fourni un soutien crucial à ce processus, ainsi que la Mission conjointe des Nations Unies et de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) pour son leadership et son implication", a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a demandé à la Syrie de "s'appuyer sur ce moment historique pour s'assurer de l'élimination complète de son programme d'armes chimiques, y compris la destruction des installations restantes de production d'armes chimiques."

Une manière de reconnaître discrètement que l'aboutissement de ce processus de destruction n'est pas franchement satisfaisant, et que la Syrie peut finalement toujours avoir recours à ces armes non conventionnelles.

L’opposition a d'ailleurs de nombreuses fois accusé le régime de continuer à mener des attaques chimiques, notamment au Chlore, localement, contre des populations civiles, alors même que le processus de destruction était en cours. La France et les Etats Unis avaient en avril dernier fait part de leurs soupçons quant à ces attaques, demandant qu’une enquête soit menée sur le terrain.

Mais quoi qu'il en soit, le déchainement meutrier des forces du régime contre les civils se poursuit, à coups d’armes conventionnelles et de barils d’explosifs.

On estime à 70 000 le nombre de personnes tuées en un an en Syrie. Le nombre total de tués depuis le début des affrontements en Syrie s’élève maintenant à 180 000.  Pas franchement de quoi se réjouir.
Ce qui rend d’autant plus déplacé le ton très satisfait des communiqués officiels internationaux marquant cette fin du processus de destruction des armes chimiques syriennes.
Tags
#Syrie, #ArmesChimiques, #Assad, #Bachar_el_Assad, #chlore, #ONU, #Obama, #UN, #Nations_unies
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency