iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Gaza: prolongation du cessez-le-feu jusqu’à mardi minuit et détails des discussions pour une trêve durable

BEYROUTH | AFP / iloubnan.info - Le 19 aot 2014 à 11h59
Par Ange Al-Jalalati
La trêve humanitaire maintenue depuis le 11 août dans la bande de Gaza a été prolongée de 24 heures jusqu’à mardi minuit.
Un haut responsable palestinien a déclaré du Caire lundi soir que les Israéliens et les Palestiniens "se sont mis d'accord pour prolonger de 24 heures" le cessez-le-feu. Cette décision a été annoncée à la dernière minute, une heure uniquement avant lundi minuit, date de l’expiration de la trêve humanitaire.

Des délégations des deux parties israélienne et palestinienne, se trouvent au Caire pour négocier des accords de paix plus ou moins durables, par l’entremise des Égyptiens. L’Égypte ne viserait pas uniquement l’obtention de cessez-le-feu éphémères, mais bien l’instauration d’une paix durable entre les deux parties, après un bain de sang qui a coûté la vie à 2016 Palestiniens, dont 541 enfants et 250 femmes. 64 Israéliens ont de même été tués depuis un mois, date du début de l’offensive. Ce conflit est la troisième guerre israélo-palestinienne en six ans.

Pourtant, les conditions incompatibles imposées par les deux parties empêcheraient l’instauration de cette paix durable. Ces conditions sont la démilitarisation de Gaza pour les Israéliens et la levée du blocus pour les Palestiniens.

La prolongation du cessez-le-feu a été aussi annoncée par un responsable israélien qui affirme que l’accord a eu lieu "à la demande de l'Égypte, pour permettre la poursuite des négociations".

L’Agence France-Presse (AFP) a pu consulter un document exposant une proposition égyptienne pour mettre fin à ce conflit. Selon ce document, un accord durable entre Israël et les Palestiniens devrait être convenu en échange d’une réouverture plus large des frontières entre Gaza et Israël, de la disparition des zones tampons, l’étendue des zones de pêche des Gazaouis, de l’aide humanitaire israélienne et de son aide aux réparations. Les Palestiniens devraient aussi coordonner avec Israël et les organisations internationales pour diriger l'entrée dans le territoire des matériaux nécessaires à la reconstruction.

"Après le retour du calme et de la stabilité", dans un mois, les négociants devraient tabler sur des sujets plus controversés : l’ouverture d’un port et d’un aéroport à Gaza et la restitution des corps de deux soldats israéliens en échange de la libération de détenus palestiniens.

Un responsable éminent du Hamas, l’organisation islamiste palestinienne, Ezzat al-Rishq, déclare : "Les négociations ont rencontré des difficultés à cause de l'obstination de l'occupant". Selon lui, le cessez-le-feu a été prolongé "parce que les médiateurs (égyptiens) l'ont demandé pour donner une deuxième chance" aux négociations.

Le président palestinien Mahmoud Abbas devrait se rendre mercredi soir à Doha pour consulter les dirigeants à propos des négociations en cours pour la trêve durable, selon l’ambassadeur de Palestine au Qatar, Monir Ghannam. "Le président Abbas est attendu mercredi soir à Doha où il aura jeudi des entretiens avec l'émir du Qatar et des consultations avec le chef du Hamas Khaled Mechaal sur les négociations en cours" avec Israël, a-t-il dit à l’AFP. Abbas doit aborder avec ses hôtes "les derniers développements des négociations" entre Palestiniens et Israéliens sur une trêve durable ainsi que sur "les secours et la reconstruction de la bande de Gaza", a-t-il ajouté. Cette visite s’inscrirait dans le cadre " des consultations avec toutes les parties concernées".
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency