iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Joumblatt : Notre candidat est Henri Helou

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 11 août 2014 à 22h28
Photo: National News Agency
Le chef du Rassemblement démocratique, le député Walid Joumblatt, a visité lundi soir à la Maison du Centre l'ancien Premier ministre Saad Hariri. Il en a profité pour faire une mise au point quant au candidat soutenu par son bloc parlementaire.
"Aujourd'hui, après l’épreuve de Ersal d’autres épreuves peuvent nous tomber dessus, mais cette fois avec la présence parmi nous de Saad Hariri et l’activation du gouvernement. Après que nous aurons trouvé une formule pour élire un Président de la République (parce qu’il est inadmissible que le Liban reste sans président) nous pourrons faire face aux échéances économiques, politiques et socio-économiques, en tenant compte du fait que le monde arabe est menacé et que le chaos y règne."

"Je pense que jusqu'à présent, avec les efforts du Cheikh Saad et les efforts d'autres bienfaiteurs, en particulier de l'Arabie Saoudite, il reste jusqu'à ce moment, qui nous l'espérons, durera, un parapluie qui protège le Liban. Mais nous ne devons pas nous satisfaire de dire qu'il y a un parapluie, nous, les acteurs concernés, mais nous devons le renforcer."

Concernant l'élection d'un président, Joumblatt a déclaré: "Je crois que Cheikh Saad et chacun d'entre nous tenons à élire un président. Bien sûr, je précise que notre candidat, au sein du Rassemblement démocratique, est le député Henri Hélou. C’est un candidat constant et qui a des principes. Pour qu’il ne soit pas dit que nous sommes prêts à faire des compromis."

"Mais le principe de l'élection est nécessaire pour préserver le Liban et pour donner aux chrétiens du Liban et de l’Orient de l'espoir. Une calamité s'est abattue sur les chrétiens du Moyen Orient avec ce monstre féroce nommé "Daech" (EIIL), et cette calamité s'est abattue aussi sur des minorités qui ont vécu en Orient pendant des siècles et qui ont précédé l'Islam, comme la minorité Yézidie, dirigé par le prince Prince Tahseen. Des dizaines de milliers d'entre eux ont fui, des femmes ont été capturées et des enfants tués. Il y a une grande calamité qui s'est abattue sur les Yézidis sans oublier les chrétiens et les autres minorités, qui ont vécu à une certaine époque sous les ailes de l’Islam."

Joumblatt a été également questionné quant aux récentes déclarations du président du Parlement Nabih Berri, qui a indiqué qu'il n'accepterait pas une prorogation du mandat du parlement alors même que le président Hariri appelle à une élection présidentielle avant les législatives.

Le leader du Rassemblement démocratique a répondu qu'une vacance au parlement frapperait toutes les institutions de l'Etat, il n'est pas permis d'aller à une situation semblable à la situation irakienne. Je pense que personne ne veut ce vide."

Il a insisté: "Permettez-moi d'être clair jusqu'à la dernière minute, notre candidat est Henri Helou. A la minute où nous abandonnerons la candidature d’Henri Helou, Walid Joumblatt et le Rassemblement démocratique perdront toute crédibilité par rapport à la ligne que nous avons élaborée avec les autres et qui est basée sur la modération et le centrisme.

Nous avons 16 voix, et nous espérons qu’elles vont augmenter. Je souhaite que certaines parties qui ne nous ont pas donné leurs voix la dernière fois voteront cette fois-ci pour Henri Helou parce que je pense que c'est la meilleure solution. Mais si les principales composantes veulent quelqu'un d'autre, que les votes tranchent."
Tags
#Elections_présidentielles_libanaises, #Présidentielles, #SaadHariri
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency