iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Hariri de retour au Liban : une journée d’homme politique

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 08 aot 2014 à 20h58
Par Ange Al-Jalalati
 Hariri à Beyrouth
Photo: National News Agency
L'ancien Premier ministre Saad Hariri est arrivé ce vendredi matin à Beyrouth. Son retour à Beyrouth, après plus de trois ans, a fait l’effet d’un choc. Saad Hariri avait dû quitter le Liban au printemps 2011 pour sa propre sécurité ; son gouvernement d’union nationale venait alors d’être renversé suite à la démission des ministres du Hezbollah et de ses alliés.
"Je suis rentré au Liban en vue d'organiser les moyens de la mise en œuvre de la donation saoudienne [d’un milliard de dollars à l’armée libanaise, ndlr]", a indiqué Saad Hariri au cours d’une discussion avec les journalistes alors qu’il s’apprêtait à quitter le Grand Sérail.

L'ancien Premier ministre, arrivé à l'aube au Liban en provenance de Jeddah (Arabie Saoudite), a visité la tombe de son père, l'ancien Premier ministre Rafic Hariri (assassiné en février 2005). Ce n’est qu’ensuite qu’il s’est rendu au Grand Sérail où il a rencontré le Premier ministre Tammam Salam.

"L'ancien Premier ministre Saad Hariri a reçu une communication téléphonique du président de la Chambre des députés Nabih Berri, le félicitant pour son retour sain et sauf à Beyrouth", a également indiqué le bureau de presse de Hariri.

Le secrétariat général des forces du 14 Mars, a pour sa part salué dans un communiqué, le retour de l'ancien Premier ministre au Liban, le qualifiant de "courageux et de très important".

Puis Saad Hariri a rencontré, à la Maison du Centre, l'ambassadeur saoudien, Ali Awadh Asseri.
L'ancien Premier ministre a aussi reçu le chef du bloc parlementaire du "Futur", le ministre de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, l'ambassadeur américain, David Hale, qui a quitté les lieux sans faire de déclaration.
En outre, M. Hariri a reçu le ministre du Tourisme, Michel Pharaon, la députée Bahiya Hariri (sa tante), des députés et le chef de la Municipalité du Beyrouth Bilal Hamad qui a félicité l’ancien chef du gouvernement pour son retour sain et sauf à Beyrouth.

Dans ce même contexte, le chef du Courant du Futur a reçu le ministre de l'Information Ramzi Jreige, le ministre d'Etat pour le Développement administratif Nabil De Freige et le ministre de la Justice Achraf Rifi. Le patriarche s'était entretenu avec M. Hariri par téléphone, pour lui souhaiter la bienvenue au pays.

Concernant les garanties sur sa sécurité, Hariri s'est contenté de dire que "Dieu nous protège tous". Hariri n'a pas répondu à une question sur la durée de son séjour au Liban.

L'ancien président Amine Gemayel, l'ancien chef du Législatif Hussein Al-Housseiny, le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil, le ministre des Affaires sociales Rachid Derbas, le commandant de l'armée Jean Kahwagi, le directeur général des FSI Ibrahim Basbous, le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi, le patriarche melkite Grégoire III et l'ambassadeur Georges Khoury ont respectivement contacté M. Hariri par téléphone pour le féliciter pour son retour.

Parmi les personnalités qui l’ont contacté figuraient aussi l'ancien président Michel Sleiman, l'ancien PM Salim Al-Hoss, le ministre de l'Education Elias Bou Saab, l'ambassadrice du Canada Hillary Childs Adams, le vice-président du Conseil chiite supérieur Abdel Amir Kabalan, le mufti de Tripoli et du Liban-Nord Malek Al-Chaar et le chef de la Sûreté générale Abbas Ibrahim.

L'ancien Premier ministre Saad Hariri s'est ensuite joint à la réunion sécuritaire tenue au Grand Sérail, sous la présidence du chef du Cabinet, Tammam Salam.

M. Salam a salué, au début de la réunion, le retour de Hariri au Liban, indiquant que ceci émane d'un haut sens de responsabilité nationale durant cette période critique à laquelle fait face le pays.

Il a espéré que le retour de l'ancien Premier ministre puisse créer un climat positif propice au rapprochement entre les Libanais, "ce qui pourrait renforcer le pays sur les plans politique et sécuritaire face aux événements régionaux". Ont assisté à la réunion, les ministres de la Défense, Samir Mokbel, et de l'Intérieur, Nouhad Machnouk, les directeurs généraux des FSI, Ibrahim Basbous, de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim et de la Sécurité de l'Etat, Georges Karaa.

Le Chef du Courant Futur, Saad Hariri a aussi présidé une réunion élargie qui a regroupé les députés du bloc parlementaire du Futur, le bureau politique et le conseil exécutif du Futur. Hariri a demandé aux personnes réunies d'observer une minute de silence en hommage aux martyrs des forces du 14 Mars, de l'armée libanaise, des forces de sécurité, des citoyens de Ersal et de tous les innocents.

Les forces du 14 Mars ont tenu vendredi soir une réunion extraordinaire à la "Maison du Centre" à l'occasion du retour au Liban de l'ancien Premier ministre Saad Hariri.

Le chef des Forces Libanaises (FL), Samir Geagea, a souligné vendredi que le travail du 14 Mars serait dynamisé par le retour de l'ancien Premier ministre Saad Hariri au Liban.
Tags
#Hariri_à_Beyrouth
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency