iloubnan.info
( Publicité )
Politique

L'armée libanaise pénètre dans Ersal, théâtre de combats avec les jihadistes

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 08 aot 2014 à 20h16
L'armée libanaise a commencé à pénétrer vendredi dans la ville de Ersal, théâtre depuis plusieurs jours de violents combats avec des jihadistes venus de Syrie, a affirmé l'armée dans un communiqué.
Nous avons commencé aujourd'hui à entrer dans la ville et nous avons établi un premier poste de contrôle dans l'ouest de la cité. Nous avançons graduellement à l'intérieur, a ajouté le communiqué.

Le communiqué précise que l'armée prend des mesures supplémentaires sur le terrain.

Quelques centaines d'habitants, surtout des femmes et des enfants, ont fui la ville lundi matin. Le village frontalier d’Ersal compte environ 40 000 habitants. Depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, les réfugiés syriens n’ont cessé d’affluer, faisant monter la population d’Ersal jusqu’au nombre de 100 000 habitants. La population d’Ersal soutient majoritairement le soulèvement contre le président syrien.

Avant les combats de ces derniers jours, l'armée était postée à la périphérie et effectuait des patrouilles dans cette ville.

Jusqu'à présent, nous ne sommes pas entrés dans toute la ville et nous ne pouvons donc dire si tous les hommes armés sont partis, a précisé la source militaire.

Depuis un an, les islamistes ont été repoussés dans la zone frontalière côté syrien par les forces gouvernementales syriennes, soutenues par le Hezbollah.

La classe politique libanaise considère l'attaque d'Ersal comme une tentative de l'Etat islamique (EI) d'asseoir sa présence au Liban. Ersal est une région dont la population est majoritairement sunnite. Cette zone est utilisée comme un passage pour les armes et les rebelles entre le Liban et la Syrie.

Les forces du 14 Mars ont imputé la cause de ces incidents à l’ingérence du Hezbollah en Syrie, ils ont appelé à l’application de la résolution 1701

Les affrontements ont coûté la vie à 17 soldats et à des dizaines de jihadistes. En outre, 19 soldats et 17 policiers étaient toujours retenus par les jihadistes.
Tags
#Crise_a_Ersal
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2019 Par Proximity Agency