iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Saad Hariri se positionne comme l’interlocuteur principal dans toute discussion entre le Liban et l’Arabie saoudite

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 07 aot 2014 à 11h47
« L’aide saoudienne améliorera considérablement la capacité de l’armée et des forces de sécurité libanaises dans la lutte contre le terrorisme », a indiqué Saad Hariri au cours de la conférence de presse qu’il a tenue mercredi suite à l’octroi d’une aide d’un milliard de dollars de l’Arabie saoudite au Liban.
L’ancien chef du gouvernement libanais, traditionnellement et personnellement proche de Riyad où il réside une partie de l’année, se positionne aujourd’hui (de manière surprenante dans la mesure où il n’occupe plus de fonction officielle gouvernementale ou étatique), comme l’interlocuteur principal libanais dans toute discussion avec le royaume saoudien.

Après sa conférence de presse organisée suite à l’octroi par l’Arabie saoudite d’un milliard de dollars à l’armée libanaise, Saad Hariri a d’ailleurs contacté le Premier ministre Tammam Salam, le vice-Premier ministre et ministre de la Défense Samir Mokbel, le ministre de l'Intérieur Nouhad Machnouk et le commandant en chef de l'armée le général Jean Kahwaji, pour identifier immédiatement les besoins urgents des forces militaires et de sécurité, « afin de leur permettre de mener leur mission dans leur lutte contre le terrorisme, » a indiqué un communiqué de son bureau de presse.

Comme vous pourrez le constater dans cette retranscription officielle de la conférence, envoyée aux médias, pas une fois il n’appelle le roi Abdallah autrement que « le gardien des deux saintes mosquées » lors de ses réponses aux journalistes. Il multiplie également les références religieuses et les remerciements à Dieu. Ce n’est pas nouveau mais cela nous a paru particulièrement flagrant lors de cette dernière intervention.

Question: Il y a différents points de vue au Liban, et entre les politiciens. Le Liban pourra-il atteindre un consensus et surmonter les risques terroristes ?
Hariri: Le Liban a beaucoup souffert au cours des quarante dernières années de la guerre civile, puis il y a eu la phase de l'accord de Taëf et la reconstruction du Liban. Toute la région souffre des mêmes divisions que connait le Liban, et il y a quelques années, nous n'étions pas là où nous sommes aujourd'hui. Aujourd'hui, il y a le printemps arabe, et des tentatives de le kidnapper et de renforcer les forces terroristes pour diviser la région. Ainsi, la question ne concerne pas le Liban uniquement, mais aussi l'Egypte, la Libye, la Syrie, l'Irak et le Yémen, et nous devons faire face à cette vague d'une manière réfléchie. Les divisions libanaises sont d'ordre politique, et c’est important pour nous au Liban. Nous voulons l'unité du peuple libanais, mais il existe des projets étrangers qui visent les pays arabes, et dont l'origine est connue.

Au Liban, il y a des problèmes internes et politiques et des complots externes. Que peut offrir la communauté internationale au Liban à la lumière de ces différences ?
Hariri: Le Liban n'est pas hors de la région, il en fait partie et il est dans l'œil du cyclone. Il y a des problèmes et des divisions en Syrie, et surtout le régime criminel qui massacre les Syriens, après avoir massacré les Libanais. Les problèmes que nous connaissons aujourd'hui sont dus à ce régime, que la communauté internationale a hésité à faire tomber. Si la communauté internationale avait vraiment voulu sauver la Syrie de ce dictateur, cela aurait été facile, mais cette attitude hésitante fait que Liban et la région paient le prix.
Il ne fait aucun doute que la communauté internationale s’est tenue à nos côtés à un moment, mais notre problème est celui de la région dans son ensemble, c’est l'ingérence iranienne en Syrie, au Liban et en Irak, et c'est clair pour tous et nous essayons d’y résister, et de faire face au terrorisme qui entre au Liban.

Vous êtes en négociation aujourd'hui pour libérer les militaires libanais détenus par les terroristes. Quelle phase ont atteint ces négociations ? Craignez-vous que ces négociations avec les terroristes leur donnent plus d'espace pour se déplacer à l'avenir?
Hariri: Tout d'abord, il est important que les militaires retournent dans l'armée libanaise et dans leurs familles et que les hommes armés quittent le territoire libanais. Cette négociation est nécessaire, car il y a des soldats disparus aux mains des terroristes. Nous voulons sauver la ville de Ersal et rendre les militaires captifs à leurs familles. Par conséquent, il est nécessaire de négocier, sachant que des négociations avaient eu lieu concernant un certain nombre de journalistes qui étaient détenus par l’EIIL, et il y avait des religieux chrétiens et d'autres personnes enlevés par cette organisation terroriste. Par conséquent, il est important aujourd'hui de rendre ces militaires à leurs familles.

Il y a eu des dons antérieurs du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, et le dernier s’est élevé à 3 milliards de dollars. Quels sont les résultats attendus de ces dons, en particulier lorsque le conflit interne libanais a un grand effet sur la façon dont ces montants sont utilisés ?
Hariri: Le don de trois milliards de dollars est pour renforcer l'armée libanaise, et ce projet a besoin d'un an ou deux ou peut-être trois, car il vise à fournir à l'armée libanaise des chars, des hélicoptères et des véhicules blindés. Il n'existe aucun désaccord parce que personne ne peut s'opposer à la fourniture d’équipements à l'armée pour protéger les Libanais. Il y a un consensus sur cette question. Il y a des tentatives de la part de certains au Liban d’insinuer que l'armée libanaise ne peut pas contrôler l’ensemble du territoire libanais. L'armée libanaise est capable de contrôler le territoire libanais, mais notre problème est qu'elle n'est pas entièrement équipée. Lorsque l'armée veut déplacer les soldats de la caserne vers la Bekaa ou Ersal elle a besoin d'un jour et demi, et ce n'est pas normal. Si l'armée avait pu se déplacer rapidement, l'armée libanaise et les Forces de sécurité intérieure auraient résolu cette crise d'une manière plus rapide, et l'arrivée de l'armée avec les armes nécessaires aurait conduit à de meilleurs résultats.

Ce qui se passe dans la ville de Ersal, où la majorité des gens sont sunnites, est-ce une conséquence de l'ingérence du Hezbollah en Syrie? Est-ce une réaction de la part des groupes armés à cette ingérence ? Y at-il des menaces personnelles qui vous sont adressées par certains groupes armés ?
Hariri: Tout d'abord, Dieu protège tout le monde. Les menaces sont nombreuses, mais Dieu est le protecteur. Quant à ce qui s'est passé à Ersal, il ne fait aucun doute que l'entrée du Hezbollah dans l'arène syrienne et sa participation aux combats en Syrie ont conduit à de très mauvaises réactions de la part des Libanais et des rebelles en Syrie. Nous avons toujours dit que les Libanais souffriront des répercussions, et nous avons assisté à des explosions à Tripoli, dans la banlieue de Beyrouth et sur l’ensemble des territoires libanais. Nous avons mis en garde contre ces répercussions, mais les deux actes sont criminels. Le crime est que le Hezbollah aille combattre en Syrie, et lorsque des terroristes viennent à Ersal et attaquent l'armée libanaise, cela est un crime aussi.
L'armée libanaise a protégé les réfugiés syriens au cours des trois dernières années. Et ces terroristes ont décidé, en raison de l'ingérence du Hezbollah en Syrie, de diviser les Libanais et d’essayer d'influencer les sunnites. Mais les sunnites sont des gens de modération, et l'extrémisme est loin de les Libanais. C'est pourquoi la lutte contre ce fléau doit être rapide.

Question: La décision du Serviteur des Deux Saintes Mosquées est arrivée à temps pour sauver le Liban. Pouvez-vous expliquer le calendrier de ces dons et quand vont ils se concrétiser et se refléter sur ce qui se passe au Liban, surtout que le commandant de l'armée a demandé à la France d'aujourd'hui de vite armer l'armée libanaise. Est-ce possible dans les prochaines heures ou jours ?

Hariri: Je réitère mes remerciements au Serviteur des Deux Saintes Mosquées qui a vu le complot qui vise la région et en particulier au Liban. Ce complot est un grand crime, mais le Serviteur des Deux Saintes Mosquées a choisi d’aider le Liban avec cette somme généreuse.
Lorsque l'armée libanaise, les Forces de sécurité intérieure, ou toute autre institution de sécurité légitime ont des demandes immédiates pour lutter contre le terrorisme, ces montants seront disponibles pour l'achat de toutes les armes. Notre mission est d'être clair et transparent et de le faire dès que possible. Les directives du Serviteur des Deux Saintes Mosquées sont d'accélérer les choses, en particulier celles liées à l’équipement de l'armée libanaise ou des forces de sécurité intérieure en munitions. Cette question sera immédiatement mise en œuvre, et s'il y a des demandes aujourd'hui ou demain elles seront couvertes par ce don.

En ce qui concerne le rôle du Hezbollah, le fait est que le Hezbollah est impliqué avec l'armée libanaise à Ersal. Il avait un rôle clair dans ce qui s'est passé en Syrie et ce qui s'est passé auparavant au Liban ...
Hariri
: Permettez-moi d'être clair et franc. Le Hezbollah n'a pas participé aux combats avec l'armée libanaise. Le Hezbollah est en quelque sorte responsable de ce qui s'est passé à Ersal. Je ne veux pas discuter de ces questions maintenant. Je veux parler du don du Serviteur des Deux Saintes Mosquées, mais il ne fait aucun doute que l'entrée d'un groupe libanais dans l'arène syrienne conduira à une réaction naturelle. Le crime vient de la présence de certains Libanais dans l'arène syrienne, et la présence de certains Syriens au Liban et leur violation de la souveraineté libanaise sont également un crime.

Question: Quelles sont les garanties que les armes ne tomberont pas entre les mains du Hezbollah lorsque l'armée libanaise les obtiendra?
Hariri: Historiquement, pendant la guerre civile, l'armée libanaise n'a perdu aucune arme, qu’elles aient été achetées ou offertes par la France, l’Amérique ou l’Arabie Saoudite. Toutes les armes sont restées avec l'armée libanaise. Certains pays émettent des doutes, pour ne pas donner à l'armée libanaise les armes qu'elle doit posséder.
Certaines parties refusent de nous donner un armement de pointe, tel que des roquettes précises, de peur de les voir tomber entre les mains du Hezbollah. Mais, historiquement au Liban personne n’a pu arracher une arme aux forces de sécurité ou à l'armée libanaise.

Question: L'armée libanaise n'a pas d'avions de chasse; va-t-elle posséder des avions dans le cadre du nouvel armement?
Hariri : Il y aura des armes de pointe comme de petits avions qui peuvent aider l'armée. Il ne suffit pas d’avoir l'équipement, mais il est important que l'armée libanaise sache l'utiliser et y soit formée. Toute arme qui peut être utilisée immédiatement sera fournie dans le cadre de cette assistance.
Question: Est-ce que le montant offert par le Serviteur des Deux Saintes Mosquées au Liban et à l'armée libanaise sera suffisant pour mettre fin à ce problème ou le Liban aura besoin d'une aide supplémentaire?
Hariri: Il ne fait aucun doute que ce montant est censé améliorer considérablement la capacité de l'armée libanaise et des Forces de sécurité intérieure et des services de sécurité à lutter contre le terrorisme. Nous avons une très grande carence, les Forces de sécurité intérieure souffrent d’un manque de matériel et l'armée libanaise souffre d'un manque de munitions et d'équipement important pour lutter contre le terrorisme. Il y a des unités qui peuvent intervenir rapidement, mais elles ont besoin d'équipement, plus l'équipement est complet et exhaustif, plus ces unités seront en mesure d'intervenir rapidement et de tourner la bataille en leur faveur. Cette aide sera suffisante pour aider l'armée libanaise et les autres forces de sécurité et combler cette lacune de sécurité contre le terrorisme.
Je réitère mes remerciements au Serviteur des Deux Saintes Mosquées et au peuple saoudien qui se tient aux côtés du Liban, à chaque étape difficile, et si Dieu le veut nous allons réussir dans cette tâche dès que possible. »
Tags
#Crise_a_Ersal
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2019 Par Proximity Agency