iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Offensive kurde transnationale contre les jihadistes

iloubnan.info, avec agences - Le 07 août 2014 à 08h09
Par Ange Al-Jalalati
Des Kurdes iraquiens, syriens et turcs s’étaient entendus pour défendre leurs territoires contre l’État Islamique (EI). Mais, depuis samedi, l’EI a repris des terres qui étaient sous la protection kurde. Les Kurdes, ligués, se battent aujourd’hui pour réacquérir Moussoul, au Nord de l’Irak.
Selon le plus haut responsable du parti de l'Union patriotique du Kurdistan pour la région de Mossoul, Hallo Penjweny, les combattants kurdes de différentes nationalités s’étaient répartis les tâches : le Parti turc des Travailleurs du Kurdistan (PKK) et le parti kurde syrien de l'Union démocratique (PYD) sont en charge de Rabia et Sinjar, à l’Ouest de Moussoul, tandis que les peshmergas irakiens tentent de raffermir leur autorité sur des secteurs situés au Nord et à l’Est de Moussoul.

Mais, samedi et dimanche, l’EI a pu reprendre plusieurs villes aux peshmergas, et a occupé Sinjar et Zoumar, une autre ville près de Moussoul, et un site pétrolier. Presque 200 000 personnes ont été chassées de Sinjar seule.

Depuis, le PKK, exilé à Jabal Sinjar, continue ses offensives contre l’EI et protège les habitants de sa terre d’accueil. Jusqu’à maintenant, il n’a pas été établi si les Kurdes ont pu reprendre ne serait-ce qu’une partie du territoire que l’EI leur avait confisquée.

Selon la presse turque, mardi, le PKK a convié l’ensemble des combattants kurdes à s’unifier pour empêcher l’EI d’aller plus avant dans le Nord de l’Irak. Plusieurs responsables ont déclaré lundi que suite à cet appel, plusieurs combattants du PYD sont arrivés prêter main forte aux peshmergas.
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency