iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Hariri répond à Nasrallah: La resistance a annoncé son suicide politique et militaire à Qoussair

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 26 mai 2013 à 12h25
L'ancien Premier ministre Saad Hariri a répondu au discours prononcé par le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah hier à l'occasion de la Fête de la Libération. Pour l'ancien Premier ministre libanais, la Résistance a signé son suicide politique et militaire en s'engageant au côté de l'armée syrienne à Qoussair.
"La Fête de la Résistance et de la Libération est assurément un anniversaire précieux pour tous les Libanais, en particulier pour nos fils au Liban-Sud et dans la Bekaa-Ouest qui ont payé le prix fort dans la confrontation de l'agression israélienne et ont été en première ligne pour défendre le Liban et mettre fin à l'occupation", a déclaré l'ancien Premier ministre dans un communiqué diffusé samedi soir après le discours de Hassan Nasrallah.

"En cet anniversaire, je rends hommage aux âmes des martyrs qui sont tombés sur la voie de la libération. Je souligne aussi que la victoire de l'an 2000 est un résultat majeur de la volonté libanaise unie et du consensus sur le droit des Libanais à libérer et à défendre leur territoire par tous les moyens possibles. Cette vérité a été confisquée plus d'une fois depuis l'an 2000, et le Hezbollah et ses suiveurs ont voulu considérer cette réalisation comme un droit exclusif et partisan, qui concerne un seul groupe ayant le droit de combattre l'ennemi et de porter des armes dans n'importe quelle direction définie par le Hezbollah seulement."

"Aujourd'hui, en ce 13e anniversaire de la libération du Sud et de la Bekaa-Ouest, le Hezbollah insiste encore à faire de ce jour une occasion qui concerne un seul groupe. Il utilise même cette occasion pour accuser l'État, le peuple et l'armée libanais de négligence sur le plan national et d'avoir omis de fournir les bases de la souveraineté et de la défense, ainsi que d'autres accusations que les Libanais ont entendues il y a quelques heures, et qui ont été répétée par le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah d'une manière suspecte et dramatique."

"Sayyed Hassan Nasrallah nie à l'État, au peuple, à l'armée et à la société civile, la capacité de faire face à quoi que ce soit. Sayyed Hassan Nasrallah estime que cet Etat est incompétent et bon à rien, en politique, sécurité, défense et économie. La solution pour le Hezbollah est qu’il remplace l'Etat et garde les armes pour toujours."

"Sayyed Hassan Nasrallah dit au chef de l'Etat et à tous ceux qui ont participé à la table du dialogue national qu'il a décidé de jeter à la poubelle du parti toute discussion sur une stratégie de défense ou sur l’organisation des armes de la résistance sous l'autorité de l'Etat. Sayyed Hassan dit au peuple libanais de ne pas se déranger parce qu'il y a un seul groupe et une seule confession au Liban responsable de la souveraineté nationale, et elle est la seule concernée par la protection des frontières, le port des armes et leur utilisation où et quand elle le veut."

"Sayyed Hassan Nasrallah appelle tous les Libanais, y compris le président et tous les dirigeants, partis et communautés, à reconnaître l'État du Hezbollah, dont la parole et la décision prévalent sur celles de la République libanaise. Et les groupes libanais doivent agir en conséquence et éviter le risque d'engagement interne."

"Chers Libanais, si vous voulez vous battre, Sayyed Hassan Nasrallah a inventé une fatwa de génie pour ça. Vous pouvez, chers Libanais, vous battre sur le territoire syrien et vous pouvez envoyer des combattants qui sont prêts à mourir, à Qoussair et Homs. Nous, franchement et simplement, disons à Sayyed Hassan: Vous pouvez crier autant que vous le souhaitez, vous pouvez menacer, accuser et étiqueter l'Etat de toutes les descriptions auxquelles vous pouvez penser ou peut-être celles qui viennent de fatwas iraniennes. Pour nous, et pour la majorité des Libanais, et certainement pour le peuple syrien, votre dernier discours vaut zéro dans toutes les normes nationales, politiques, morales, religieuses et humaines."

"Sayyed Hassan, vous avez annoncé vous-même la fin de la résistance, le jour de la Fête de la Résistance. La résistance prend fin par vos mains et par votre propre volonté. La résistance a annoncé son suicide politique et militaire à Qoussair. Vous avez conduit la résistance à la défaite à Qoussair. Quelle mauvaise décision et quel mauvais appel honteux pour tous les honorables Libanais et arabes. Vous avez creusé en Syrie et avec le sang des enfants syriens, des femmes et des personnes âgées, un abîme dans lequel vous vouliez que la résistance tombe. Votre discours est une annonce explicite de la chute dans l'abîme, et vous avez sans doute excellé dans l'incitation sectaire et confessionnelle comme jamais auparavant. Mais le temps de l’exploitation de la Palestine, de la résistance et de l'unité nationale est révolu et le peuple libanais, ainsi que les peuples arabes et islamiques partout sont conscients que le mensonge de l’exploitation des slogans exploitant a été découvert et le temps va révéler davantage de mensonges ".
Tags
#SaadHariri, #Hassan_Nasrallah, #Fête_de_la_Libération, #Qoussair, #Syrie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency