iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Le Premier ministre libanais Najib Mikati annonce la démission du gouvernement

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 22 mars 2013 à 21h06
Le chef du gouvernement libanais Najib Mikati, a annoncé vendredi la démission de son cabinet qui se trouve dans une impasse concernant les élections législatives prévues en juin prochain, ainsi que la prolongation du mandat du chef des Forces de sécurité intérieure.
M. Mikati a préconisé la formation d'un "gouvernement de salut national"

"J'annonce la démission du gouvernement en espérant que cela fera prendre conscience aux principaux blocs politiques au Liban de la nécessité d'assumer leurs responsabilités et de faire preuve de cohésion pour éviter de conduire le pays vers l'inconnu", a-t-il dit aux journalistes.

M. Mikati s'est exprimé favorable à l'approbation d'une loi électorale qui assurerait l'entente nationale, et à la tenue des législatives à la date prévue.

Il a appelé à la "formation d'un gouvernement de salut national où toutes les forces politiques libanaises seront représentées afin de sauver la patrie et suivre les évènements régionaux avec un grand sens des responsabilités". Il a également prôné le retour au dialogue, lequel serait la seule planche de salut pour le pays.

M. Mikati a confié avoir pris sa décision en raison de divergences de vues au sein du cabinet sur l'organisation des élections législatives en juin prochain et sur la prolongation du mandat du chef des Forces de sécurité intérieure (FSI, police), le général Achraf Rifi, dont le mandat se termine à la fin du mois.

Le Hezbollah et ses alliés se sont opposés à cette prolongation, ainsi qu'a la formation d'un organisme de supervision charge de gérer les élections législatives à venir. Les politiciens libanais ne parviennent pas à se mettre d'accord sur une nouvelle loi électorale.

Le premier ministre a, enfin, remercié le président de la République, Michel Sleiman, le président de la chambre des députés, Nabih Berri, le député Walid Joumblatt et toutes les parties politiques de l'avoir soutenu dans sa fonction de chef du gouvernement.

Le Premier ministre avait été nommé à son poste en 2011 après la chute du gouvernement de Saad Hariri, provoquée par la démission de onze ministres membres du Hezbollah ou de partis alliés.

Le président libanais et le Premier ministre ont affirmé vendredi qu'ils n'étaient pas prêts à présider un conseil des ministres qui ne mettrait pas cet organisme à l'ordre du jour.
Tags
#Mikati
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2019 Par Proximity Agency