iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Réunion de députés chrétiens contre la loi orthodoxe

BEYROUTH | iloubnan.info / NNA - Le 21 fvrier 2013 à 13h53
Photo: National News Agency
Des personnalités chrétiennes indépendantes se sont réunies jeudi en milieu de journée, au domicile du député Boutros Harb à Hazmieh pour exprimer leur refus de la loi électorale dite de la Rencontre orthodoxe.
La réunion a rassemblé les députés Michel Pharaon, Fouad Saad, Dori Chamoun, Antoine Saad, Nicolas Ghosn et les anciens députés Elias Attallah, Kamil Zyade, Jawad Boulos, Samir Frangieh, Michel Mouawad ainsi qu'Antoine Haddad.

Les discussions sont axées sur la nouvelle loi électorale et sur le refus de ces députés quant à la proposition orthodoxe, qui a reçu mardi l'approbation des commissions parlementaires conjointes.

Cette approbation ne signifie pas que la loi sera adoptée ensuite au Parlement, comme l'a souligné selon Adnan Melki, Secrétaire général de la LADE (Lebanese association for democratic elections). Cependant, cette approbation a suscité de vives réactions chez les politiques comme au sein de la société civile, qui a organisé mardi soir une manifestation pour protester contre cette loi.

Mercredi soir, le député Boutros Harb a vivement critiqué l'approbation de la loi Orthodoxe par les commissions conjointes, signalant que ce projet de loi est "anticonstitutionnel" et constitue un "visa" aux chrétiens afin qu'ils quittent le Liban.

"Si les méthodes auxquelles l'on a eu recours lors de la séance des commissions conjointes de la veille sont adoptées lors de l'assemblée plénière, un affrontement éclatera au Parlement et les législatives n'auront pas lieu, parce que cette loi sera contestée et ne passera pas, par la suite, au Conseil Constitutionnel", a-t-il signalé, dans un entretien accordé à la LBC.

En outre, M. Harb a mis en garde contre l'isolement des communautés et les luttes confessionnelles qui pourraient résulter de l'adoption de cette loi.

"Le Liban perdra la pluralité qui le caractérise et les causes communautaires remplaceront celles nationales, ce qui sera catastrophique", a-t-il martelé.

Le député a toutefois indiqué qu'il était toujours possible de trouver une issue et d'épargner au Liban un tel désastre.

Interrogé sur la position de ses alliés chrétiens du 14 Mars (Forces Libanaises et Kataëb), lesquels sont en faveur de la loi Orthodoxe, M. Harb a révélé qu'il comprenait ces derniers "qui refusent, à leur façon, le statuquo au pays", notant que "chacun a sa propre façon de refuser la situation actuelle".

"Je pense qu'au fond d'eux-mêmes, ils souhaitent que ce projet qui divise le Liban ne soit pas adopté", a-t-il conclu.
Tags
#Loi_Orthodoxe, #Elections_législatives_2013, #Chrétiens
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency