iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Opération Bienvenue en Palestine stoppée à Roissy: "Aujourd'hui, le check-point est à Paris!" crient des manifestants

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 15 avril 2012 à 14h52
Des participants à l'opération "Bienvenus en Palestine" dont le billet a été annulé manifestent dans l'aéroport de Bâle, en Suisse, le 15 avril 2012. Photo de Romain Lauferon postée sur le site rue89.com.
Des dizaines de voyageurs ont manifesté dimanche à l'aéroport parisien de Roissy Charles de Gaulle quand Air France et d'autres compagnies aériennes ont refusé de les laisser embarquer sur les vols à destination de Tel Aviv, d'où ils devaient se rendre en Cisjordanie, à Bethléem, pour y inaugurer une école internationale dans le cadre de l'opération Bienvenue en Palestine. Raison du refus: les noms de ces voyageurs ont été transmis aux compagnies aériennes par Israël, les autorités de l'Etat hébreu leur ayant expressément demandé de ne pas les laisser monter à bord.
"Aujourd'hui, le check-point est à Paris!" scandaient dimanche matin certains des participants à la troisième édition de l'opération "Bienvenue en Palestine", exigeant, au comptoir de la Lufthansa, une attestation écrite officielle pour expliquer les raison du refus d'embarquement.

Citant Nicolas Shashahani, l’un des organisateurs de Bienvenue en Palestine en France, Rue89 a rapporté qu'environ 350 Français ont ainsi vu leur billet annulé. Une quarantaine ont pu quant à eux s’envoler et se sont fait arrêter à leur arrivée en Israël.

Les voyageurs dont le billet a été annulé avaient été avertis dès jeudi par les compagnies aériennes qu'ils ne pourraient pas embarquer à destination de Tel Aviv, mais avaient décidé de venir à l'aéroport protester contre cette initiative, dénonçant des compagnies et une France "aux ordres d'Israël". Une voyageuse citée par l'AFP a affirmée que son "engagement est pacifique et sans ambiguité". Pour elle, l'annulation de son billet est "incompréhensible".

C'est la troisième année consécutive qu'a lieu l'opération "Bienvenue en Palestine", qui prévoyait cette année que 1500 militants, dont 500 à 600 Français, se rendent à Bethléem, dans les territoires palestiniens, pour inaugurer une école internationale.

Lors de la première opération, en 2010, une centaine de militants avaient réussi à entrer en Cisjordanie. Mais Israël a pris l'été dernier des mesures pour empêcher l'opération, en demandant aux compagnies aériennes de ne pas autoriser l'embarquement des militants.
Tags
#Israel, #Palestine
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency