iloubnan.info
( Publicité )
Politique

La résolution 2042 du Conseil de sécurité de l'ONU autorise l'envoi d'observateurs en Syrie

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 14 avril 2012 à 19h44
Le conseil de sécurité de l'ONU réuni le 5 avril pour l'adoption d'une déclaration présidentielle sur la Syrie. - Photo: United Nations News Service
Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté samedi à l'unanimité de ses 15 membres sa première résolution sur la Syrie, autorisant le déploiement sur place d'observateurs pour surveiller le cessez-le-feu en vigueur depuis jeudi matin dans le cadre du plan de sortie de crise de Kofi Annan. Les observateurs devront surveiller sur le terrain l'application globale de ce plan en six points.
C'est la première résolution à être votée par le Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie: la résolution 2042 a finalement été approuvée par la Russie et la Chine, alliées de Damas, après beaucoup de discussions.
Cette résolution 2042 permet à l'ONU d'envoyer en Syrie trente observateurs dès les jours qui viennent, avant une équipe complète de 250 hommes, qui nécessitera cependant le vote d'une nouvelle résolution et prendra plusieurs semaines pour être déployée complètement.

Le texte implique pour le régime syrien de garantir la sécurité et l'entière liberté de mouvements des observateurs, ainsi que la confidentialité de leurs communications.

Il implique aussi le retrait des troupes de Damas des villes où elles sont déployées, un point déjà stipulé par le plan de Kofi Annan, envoyé de la Ligue arabe et de l'ONU en Syrie.

La rédaction de ce texte a été influencée par l'expérience des observateurs envoyés par la Ligue arabe fin décembre. Au nombre de 165, ils avaient dû interrompre leur mission que certains d'entre eux avaient qualifiée de mascarade, le régime imposant et régissant leurs déplacements.

Pendant le vote de la résolution 2042, le fragile cessez-le-feu sur le terrain en Syrie, déjà mis à mal vendredi avec quelques affrontements entre armée et rebelles, a subi des entorses plus importantes: l'armée syrienne a en effet bombardé la ville de Homs et des violences ont fait plusieurs morts à Alep. Un bilan bien moins lourd que les bilans quotidiens des derniers mois, mais qui fait douter certaines puissances occidentales de l'engagement de Damas dans le plan de paix de Kofi Annan.
Tags
#Syrie, #ONU, #Kofi_Annan
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency