iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Syrie: Kofi Annan "optimiste" mais "ça va être très difficile"

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 11 mars 2012 à 23h14
L'envoyé de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan a quitté la Syrie dimanche après sa deuxième rencontre du week-end avec le président Bachar el Assad à Damas, lors desquelles il a appelé le chef de l'Etat à faire cesser les violences.
La Syrie est en proie depuis un an à un mouvement de révolte anti-régime, réprimé dans le sang par les forces de sécurité. La répression a fait jusqu'à présent plus de 8500 morts selon l'ONU. Alors même que Kofi Annan s'entretenait samedi avec le président pour l'appeler à faire cesser les violences en Syrie, les combats se poursuivaient, faisant plusieurs morts du côté des rebelles comme du côté des soldats de l'armée régulière, notamment dans la ville d'Idleb et la province du même nom, pilonné par l'armée.

S'adressant à la presse au terme de sa visite, lors de laquelle il a également rencontré des représentants de l'opposition, Kofi Annan a indiqué avoir soumis au président syrien des "propositions concrètes", susceptibles d'avoir un "impact réel sur le terrain" et qui permettraient de "mettre un terme à la crise".

Après avoir qualifié son entretien de samedi de "franc" et "global", il s'est dit après sa rencontre de dimanche "optimiste", même si "ça va être difficile" de résoudre la crise.

Les déclarations officielles laissent en tout cas penser que le ton des entretiens est resté très diplomatique, Kofi Annan appelant à des réformes qui créeraient "une fondation solide pour une Syrie démocratique".

L'ancien chef de l'ONU indique même avoir fait part au dirigeant syrien d'un proverbe africain disant "tu ne peux pas faire tourner le vent, alors fais tourner ta voile". Un ton et des propos qui confirme son appel à la négociation lancé jeudi avant sa venue en Syrie, quand il avait appelé l'opposition et le pouvoir au dialogue, une idée rejetée en bloc par le Conseil national syrien.

A l'issue de ce week end en Syrie, Kofi Annan est parti pour Doha au Qatar, poursuivre là-bas ses discussions sur la crise. L'émir du Qatar avait pour sa part annoncé samedi au Caire lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères des Etats de la Ligue arabe qu'il estimait, concernant l'attitude de Damas, que la patience des Etats de la Ligue ainsi que celle du monde était épuisée et que l'heure était venue d'envoyer des troupes armées en Syrie.
Tags
#Syrie, #Bachar_el-Assad, #Kofi_Annan, #ONU
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency