iloubnan.info
( Publicité )
Politique

Lacan, Roudinesco, et les révolutions arabes

BEYROUTH | Le 06 février 2012 à 16h15
Par Antonin GREGOIRE
Elle a été condamnée. Elisabeth Roudinesco est historienne de la psychanalyse. Elle a été attaquée en diffamation par Judith Miller, la fille de Lacan qui s'estime diffamée dans le dernier livre de Roudinesco. Derrière ce procès, il y a d'autres enjeux. Le contrôle de l'histoire, la censure, les « ayant-droits » et même la récupération des révolutions arabes par Bernard Henri Levy.
Dans « Lacan, envers et contre tout » (Seuil), Roudinesco écrit p.175 :

« Lacan mourut sous un faux nom, le 9 septembre 1981, à la clinique Hartmann des suites d'un cancer du côlon qu'il n'avait jamais voulu soigner. Bien qu'il eût émis le vœux de finir ses jours en Italie, à Rome ou à Venise, et qu'il eût souhaité des funérailles catholiques, il fut enterré sans cérémonie et dans l'intimité au cimetière de Guitrancourt. »

Sans lire le livre...


Judith Miller s'estime diffamée et « fondée à agir puisque c'est notamment et principalement contre elle qu'est dirigée l'accusation d'avoir trahi les volontés d'un mort, » lit l'assignation en justice.

Une lecture libre et assez subjective de la phrase de Roudinesco où « eût souhaité » devient « trahison des volontés d'un mort ». Judith Miller admet d'ailleurs n'avoir pas lu une ligne du livre de Roudinesco, on lui a lu l'extrait au téléphone.

Roudinesco a beaucoup d'ennemis car elle n'hésite pas à monter au front lorsqu'une dérive sectaire ou idéologie totalitaire vient s'infiltrer dans le débat.

Lorsque Michel Onfray onanisant sur des fantasmes de Freud baisant ses patientes se met à vomir sur toute l'œuvre du maitre, c'est elle qui monte seule au front avec un très sérieux « Mais pourquoi tant de haine » (Seuil) où elle profite de l'occasion pour faire une belle leçon d'historiographie à l'auteur du crépuscule d'une idole.

C'est Roudinesco aussi l'une des très rares personnalités à appeler au soutien inconditionnel des révolutions arabes alors que les différents experts, analystes ou politiques continuent d'agiter le spectre islamiste.

C'est Roudinesco encore que les défenseurs des libertés sur l'internet vont retrouver bientôt en première ligne. En lisant « Mais pourquoi tant de haine », on apprend ainsi que des lobbies comportementaliste américains tentent en ce moment de faire classer internet comme Internet Addiction Disorder, une addiction à soigner aux coté de l'alcool ou de la cocaïne. Ça valait le coup de répondre à Onfray.

Peu de voix en défense

Face à Judith Miller par contre, Roudinesco est très peu défendue. Un peu par Pascale Robert Diard ou Michel Rotfus sur leurs blogs ainsi que, exception notable des psychanalystes du CIFPR qui prennent position.

Thierry Savatier aussi, historien, rappelle sur son blog le contexte général ces dernières années de multiplication des lois mémorielles et d'assignation des historiens en justice quand on n'aime pas ce qu'ils écrivent.

Dans l'attaque en diffamation de l'historienne Roudinesco par Judith Miller, on retrouvera des éléments que les internautes habitués à défendre les libertés sur internet connaissent bien : assignation en justice plutôt que débat intellectuel et droit de réponse ; sabotage de la page Wikipédia de Roudinesco ; campagne de calomnie sur ses diplôme trollée par Luc Miller, fils de Judith et contrôle total exercé sur l'œuvre par les ayant-droits. Jacques Alain Miller, responsable de la transcription des séminaires de Lacan les publie au compte goutte, freinant gravement la recherche psychanalytique...

Le jugement lui même montre une justice qui va mal. Les conclusions sont ahurissantes.

Le tribunal s'estime compétent pour établir les différences entre les souhaits, les vœux et les rêves et juge que d'écrire « Lacan a révé » en 1993 n'autorise pas à écrire « Lacan eût souhaité » en 2011.

Il y a aussi dans cette bataille, d'autres enjeux qu'on ne soupçonne pas. Car l'assignation en justice d'Elisabeth Roudinesco avant même de lui être envoyée, est apparue « en exclusivité » sur le site « la règle du Jeu » de Bernard Henri Levy. La publication en exclusivité d'une assignation en justice sur le site de BHL étant une pratique peu commune, il convient de se demander pourquoi, dans quel contexte et qu'est-ce que cela cache ?

On se souvient que BHL avait essayé de faire main basse sur la révolution syrienne et que les opposants syriens avaient réussis à le mettre à la porte de leur cause.

Il revient par la fenêtre et organise, avec Jacques Alain et Judith Miller un grand congrès « du raffut pour Rafah » en soutien à Rafah Nached, cette psychanalyste syrienne qui avait été emprisonnée dans les geôles de Bachar al Assad.

Le 13 septembre, lendemain de l'arrestation de Rafah, Jacques Alain Miller publie sur « la règle du jeu» un appel très idéologique où les révolutions arabes sont interprétées comme un « Désir de consommer, liberté de parole et d'association, droit à la jouissance, oui, partout les peuples veulent, eux aussi, goûter aux plaisirs vénéneux (...) dont se goberge Uncle Sam (…) Les peuples veulent ça, et la boussole du temps logique indique qu'ils doivent en passer aujourd'hui par le moment libéral-consommateur de l'histoire du monde (...) »

Cela rappelle fortement la fin de l'histoire de Francis Fukuyama et le devoir de George Bush d'amener la société de consommation démocratique libérale en Iraq.

Dans son appel, J-A. Miller ajoute :

« Il est temps, il est logique, que, partout, elle [la psychanalyse] devienne maintenant une force matérielle, une force politique. Tel est l'enjeu vrai de l'affaire RAFAH. »

Un appel très idéologique que Roudinesco a pris de vitesse le jour même par une pétition appelant de façon claire et sans dérive mégalomane à la libération de Rafah et signée par grand nombre de psychanalystes dans le monde.

Sur le site de BHL

C'est trois jours seulement après cet appel et la pétition de Roudinesco apparaît « en exclusivité » sur le site de BHL l'assignation en justice de Roudinesco par Judith Miller, fille de Lacan et femme de Jacque Alain.

Ambition des Miller de régner sans partage sur l'héritage de Lacan, de faire de la psychanalyse une force politique au service d'une idéologie néoconservatrice que BHL veut à tout prix introduire dans les révolutions arabes. C'est sur cette route que Roudinesco apparaît comme un obstacle que les Miller ont choisi d'écraser par la voie des ayant-droit.

Affaire à suivre en appel.
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency