iloubnan.info
( Publicité )
Numérique

Comment la Maison Blanche prépare l’arrivée de l’intelligence artificielle

PARIS | Rue89 - Le 16 octobre 2016 à 13h02
Par Claire Richard

La Maison Blanche prend très au sérieux l’avancée de l’IA. Voilà neuf points qu’on a retenus pour vous du rapport sur « L’avenir de l’intelligence artificielle » qu’elle a rendu public ce 12 octobre.

L’administration Obama a publié le 12 octobre un rapport faisant le point sur l’intelligence artificielle (du moins ses usages «  déclassifiés  », c’est-à-dire non couverts par le secret militaire).

Comme en son temps la conquête spatiale, l’intelligence artificielle (IA) est présentée comme «  la nouvelle frontière  »  :

« Elle peut améliorer la vie des gens, en contribuant à résoudre les grands défis de notre monde. »

Pour accompagner la sortie de ce rapport, et signifier l’importance que lui accorde la Maison Blanche, le président Barack Obama a d’ailleurs fait un grand entretien dans Wired.

Voici neuf points saillants du rapport qu’on a retenus pour vous  :

1 Une intelligence artificielle totale n’est pas pour demain

On distingue «  l’intelligence artificielle faible  » et «  l’intelligence artificielle forte  ». L’IA faible concerne des tâches spécifiques (traduire d’un langage à l’autre, reconnaître des images) et elle progresse rapidement.

Mais l’intelligence artificielle forte, une machine qui serait capable de se comporter comme un humain, n’est pas pour demain. Selon le rapport, les experts les plus optimistes estiment qu’elle pourrait arriver vers 2040, mais d’autres ne la voient pas advenir avant plusieurs siècles.

2 La Maison Blanche ne croit pas à la Singularité

La Singularité, c’est le moment où les machines devenues intelligentes s’émanciperaient du contrôle de l’homme et pourraient alors prendre le pouvoir, sans que plus personne ne soit en mesure de les arrêter.

Si des chercheurs ont d’ores et déjà développé un bouton d’arrêt qui pourrait stopper une machine en voie d’autonomisation sauvage, le rapport de la Maison Blanche est sceptique  :

«  Il est loin d’être sûr que cette croissance explosive de l’IA soit plausible, voire possible.  »

3 In fine, ce sont les équipes IA-humains qui marchent le mieux

Si les IA se sont montrées plus performantes que les humains dans divers domaines (les échecs, le go, la reconnaissance d’images, par exemple), le rapport note que même la meilleure machine est battue quand un humain s’allie avec une IA, même si celle-ci est moins bonne.

Et le rapport envisage, plutôt qu’une Singularité, un avenir d’IA qui seront des assistants, des coachs ou des partenaires plutôt que des machines prédatrices visant à dominer le monde.

4 Il est probable que l’IA accroîtra les inégalités sociales

L’IA va, à court terme, automatiser de nombreuses tâches et des emplois sont appelés à disparaître, ou à être de moins en moins payés. Les analyses menées à la Maison Blanche estiment que  :

« Les effets négatifs de l’automatisation se feront surtout sentir sur les emplois les moins bien payés, et qu’il existe un risque que l’automatisation tirée par l’intelligence artificielle creuse l’écart entre les travailleurs les moins formés et les plus formés, ce qui pourrait potentiellement creuser les inégalités économiques.  »

Pas de mesures compensatoires recommandées  : le rapport renvoie l’examen des questions économiques à une autre commission.

5 Pour l’instant pas d’intérêt à créer de nouvelles lois

Craignant de ralentir l’innovation, la Maison Blanche déclare qu’elle estime pour le moment inutile de créer de nouvelles lois spécifiques aux intelligences artificielles et que les régulations existantes sont suffisantes en attendant de voir comment les systèmes se développent.

6 Elle ne se mouille pas sur la question des drones

L’administration Obama a eu largement recours aux drones. Le rapport reconnaît les «  questions légales et éthiques  » soulevées par les drones, mais n’a pas de réponse claire à apporter aux détracteurs. Elle se contente de rappeler que les drones et les armes automatisées doivent « être utilisés en accord avec le droit humanitaire international  ».

7 L’IA jouera un grand rôle dans le domaine militaire

Autant dans la défense et la cybersécurité que dans la logistique, la maintenance, les opérations de base, la santé des vétérans, la navigation, l’évacuation des blessés, l’intervention sur le champ de bataille, la communication, la cybersécurité et le renseignement.

8 Le développement d’une IA «  juste  » doit inclure la société civile

Le rapport se montre très conscient des risques de biais et de discrimination que peuvent présenter les IA, pointés par les chercheurs ou des enquêtes comme celle de ProPublica sur les biais de la justice algorithmique.

Or, le développement d’une IA «  juste et équitable  » est central dans le rapport.

«  L’IA peut être un facteur majeur de croissance et de progrès social, si l’industrie, la société civile, le gouvernement et le public œuvrent ensemble à accompagner le développement de cette technologie, en faisant très attention à son potentiel et aux risques qu’elle présente.  »

9 Il faut plus de femmes dans l’IA

Pour l’instant, le champ de l’intelligence artificielle est très largement dominé par les hommes blancs. Or, il est essentiel, insiste le rapport, que des femmes, des Noirs, des Hispaniques, des Asiatiques, des Natives Américains... entrent dans le champ pour participer à l’élaboration de cette technologie.

En conclusion, le rapport exhorte les praticiens de l’IA à développer des systèmes «  ouverts, transparents et compréhensibles », «  cohérents avec les valeurs humaines ».

A voir comment ses recommandations seront suivies par l’industrie privée, actuellement leader dans le développement de cette technologie.

PUBLIÉ INITIALEMENT SUR
Rue89
Tags
#IA, #IntelligenceArtificielle, #MaisonBlanche, #Obama
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
16 octobre 2016 à 21h15
A l'heure où la Chine a déjà envoyé son satellite quantique Mozi. Les USA s'inquiètent et veulent rattraper leur retard.
La nouvelle bombe atomique du troisième millénaire est BINAIRE.
Les nouvelles guerres auront lieu avec des zéros et des uns.
Elles feront toujours autant de morts car la guerre restera comme autrefois:
DÉGUEULASSE !
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency