iloubnan.info
( Publicité )
Economie

Le Liban, bon dernier des pays arabes pour l'attractivité en termes de logistique, transports et distribution

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 06 février 2017 à 15h03

Transport Intelligence (société d'analyse et de recherche pour le secteur de la logistique) a classé le Liban au 47e rang parmi 50 marchés émergents (EM) sur son indice 2017 de l'Agility Emerging Markets Logistics. Cet indice classe les marchés émergents en fonction de la taille de leur économie, des conditions commerciales, des infrastructures et d'autres facteurs qui les rendent attrayants pour les entreprises de logistique, les transporteurs aériens, les compagnies maritimes, les transitaires et les sociétés de distribution.

Selon ce classement, rapporté par le Lebanon This Week de la Banque Byblos, le Liban arrive bon dernier des 13 pays arabes participants à l’enquête, et en 20ème position des 21 pays à revenu intermédiaire supérieur (UMICs) examinés pour ce classement.

En 2016, le Liban occupait la 44e place au niveau mondial, la 13e rang au niveau régional et le 20e rang parmi les UMIC.

Sur la base de la même série de pays dans les enquêtes de 2016 et 2017, le classement mondial du Liban a ainsi diminué de trois points par rapport à l'enquête précédente, alors que l'UMIC et les rangs régionaux étaient inchangés par rapport à l'enquête de 2016.

L'indice est une moyenne pondérée de trois sous-indices, à savoir : Market Size & Growth Attractiveness (pour 50%), Compatibilité de marché (pour 25%) et Market Connectedness (pour 25%).

Chaque pays obtient un score : plus il est élevé, meilleure est la performance sur l'indice.

Parmi les pays émergent, le Liban, en termes d’infrastructure logistique, devance uniquement le Myanmar, l'Angola et le Mozambique. Il a reçu une note de 3,5 points, en baisse de 3,3% d'un score de 3,62 points sur l'indice 2016. Le score du Liban était ainsi inférieur au score moyen des marchés émergents, qui est de 5 points ; il est également inférieur à la moyenne de l'UMIC (qui est de 5,11 points) et à la moyenne arabe (qui est de 5,06 point).

A noter que le score du Liban était également inférieur au score moyen des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG, qui est de 5,85 points) et celui des pays arabes non membres du CCG (4,38 points).

Le Liban occupe la dernière place parmi les EM pour le sous-indice de la taille et de la croissance du marché, qui reflète la production économique d'un pays, le taux de croissance du PIB réel projeté, la stabilité financière et la taille de la population.

Cependant, le Liban se classe devant Philippines, du Pérou et de l'Ukraine, et derrière le Cambodge, l'Indonésie et le Bangladesh pour le sous-indice de compatibilité des marchés. Cette catégorie évalue les marchés en fonction de leur accessibilité, de la réglementation commerciale, du niveau d'investissement étranger direct, des risques de marché, des menaces pour la sécurité et du niveau de la demande potentielle de services logistiques.

Le Liban se classe devant le Pérou, la Thaïlande, l'Afrique du Sud, le Venezuela, l'Angola, la Colombie et la Libye parmi les UMIC. La Tunisie, l'Égypte et la Libye arrivent en tête des pays arabes.

Enfin, le Liban s'est classé devant le Cambodge, le Mozambique et le Venezuela et derrière la Tanzanie, la Tunisie et les Philippines pour le sous-indice Market Connectedness, qui évalue l'infrastructure de transport nationale et internationale d'un pays. Le Liban se classe devant le Venezuela et l'Angola parmi les UMICs, et arrive au dernier rang au niveau régional.

Tags
#Economie
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
06 février 2017 à 16h16
La guerre en Syrie a surement impacté ce résultat.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2017 Par Proximity Agency