iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

"Go Home" encensé par la critique: petite revue de presse

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 06 mars 2017 à 15h38

Le film "Go Home", de la réalisatrice libanaise Jihane Chouaib, remporte un franc succès auprès de la presse arabe et étrangère et dans plusieurs festivals dans le monde. Voici un petit tour des commentaires lus dans les pages Culture de divers journaux et sites web, alors même que le film  bénéficie d’une nouvelle sortie commerciale à Dubaï et qu'il est attendu dans les salles du Koweït à partir du jeudi 9 mars et au Liban dès le 23 mars.

"Go Home" met en scène Nada, qui retourne au Liban dans sa maison familiale abandonnée et délabrée, détruite par la guerre. Le jardin est devenu dépotoir. Nada décide néamoins de se réinstaller là, au beau milieu de ses souvenirs d'enfance, en se fixant une mission: retrouver le corps de son grand-père, disparu pendant la guerre civile. Tout en cherchant sa propre identité, elle poursuit ainsi un voyage qui l’amène à découvrir mythes et secrets.

Nada est interprétée par Golshifteh Farahani. Avec son rôle au côté de Leonardo Dicaprio dans Body of Lies en 2008, celle-ci était devenue la première actrice iranienne à participer à un film américain depuis 1979. (Vous pouvez regarder cette interview de Goshifteh, sur la chaine Youtube de Télérama, datant de 2014). Plus récemment, fin 2016, elle a aussi fait parler d'elle pour sa participation au dernier film de Jim Jarmusch, Paterson.

Wendy Ide, du Screen Daily, salue Goshifteh pour son rôle dans Go Home. Elle estime que la performance de l’actrice iranienne "confère à ce premier long métrage une valeur impressionnante".

Sur le site d'Al-Jadeed Al-Araby, le critique Nadeem Jarjoura estime pour sa par que "les acteurs sont efficaces, mais que la présence de Farhani leur vole la vedette."

Dans le journal Al Bayan, le critique Ibrahim Toutanji énumère quatre raisons pour lesquelles Go Home vaut le détour : "Une confusion magnifique, un suspense psychologique, une expérience cinématographique hors norme, et une performance éblouissante".

Pour Ola Al Sheikh sur la plate-forme Emarat Al Youm, "Golshifteh Farahani dans le premier rôle féminin, réussit à transférer toutes les émotions attendues et inattendues, par une performance étonnante, qui met à profit son apparence, sa voix et sa langue, mélange d’arabe et de français, ainsi que son langage corporel."

Al Sheikh ajoute: "Dès le début, le tempo du film capture les spectateurs comme par magie ; Il pique leur curiosité, nous incite à vouloir saisir les fils de l'histoire. On se retrouve indirectement impliqués dans cette recherche, par la jeune fille, d'un passé plein de peur et d’une douceur cachée... La réalisation de Jihane Chouaib, où les teintes gris foncé dominent la plupart des scènes, laisse clairement entrevoir une lumière au bout du tunnel."

Le critique Mohamed Ruda du portail Assabah Aljadeed, a également salué le premier long métrage du réalisateur. "Ce genre de film, qui plonge profondément dans la guerre du Liban et ses répercussions sur les individus, est fréquent dans le cinéma libanais" dit-il. "Mais celui-ci est différent, notamment par le traitement des émotions qui tourbillonnent dans la tête du personnage principal. Jihane Chouaib passe ici habilement du court au long métrage. Elle met son personnage principal sur le devant de la scène, de manière à ce que tout le monde (y compris les spectateurs) tourne autour d’elle."

Go Home a été soutenu par le programme Enjaaz. Il a été nominé pour le prix du meilleur long métrage pour le prix Muhr du film de Fiction au Festival international du film de Dubaï en 2015. Cette même année, le film a été nominé pour le New Currents Award au Festival international du film de Busan.

Vous pouvez voir ci-dessous la bande annonce du film :

Tags
#Cinéma, #CinemaArabe, #Cinéma_libanais
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency