iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

Deuxième édition du Festival du Film de Jeunesse à Beyrouth

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 24 fvrier 2017 à 16h37

L'association Metropolis, en partenariat avec l'ambassade du Danemark au Liban et l'ambassade des Etats-Unis à Beyrouth, présentent la deuxième édition du Festival du film de Jeunesse Metropolis - MY Film Fest - du 23 au 26 février 2017 au cinéma Metropolis Empire Sofil, à Ashrafieh.

L'édition 2017 du Metropolis Youth Film Festival s'est ouverte jeudi avec le film d'animation "Ma vie de courgette", réalisé par Claude Barras. Le film avait été présenté à Cannes au cours de la Quinzaine des Réalisateurs où il a été nominé pour la Caméra d’or. Il a remporté plusieurs prix parmi lesquels le Prix du public et le Cristal Award pour le meilleur long-métrage au Festival international du film d'animation d'Annecy 2016 ; le Prix du Film Européen catégorie animation 2016. Il est actuellement nominéé pour 3 Césars (Meilleur Scénario Adapté, Meilleure Musique Originale, Meilleur Film d'Animation), et pour l’Oscar de Meilleur Film d'Animation de l'Année.

C’est le soutien de l’ambassade de Suisse au Liban qui a rendu possible la projection de ce film, note l’association Metropolis.

La clôture du festival aura lieu le dimanche 26 février avec le film "American Honey", lauréat du Prix du Jury au Festival de Cannes 2016, réalisé par Andrea Arnold. (la projection de ce film est rendue possible grâce au soutien de l'ambassade des États-Unis à Beyrouth, précise à nouveau l’association).

La sélection cinématographique du festival, qui s'adresse notamment aux 5 - 18 ans (et plus), comprendra 3 programmes de courts métrages adaptés aux plus jeunes (la plupart des films sont sans dialogue ou doublés en arabe).

Parmi les longs métrages il y a la comédie "Tschick / Good Bye Berlin" de Fatih Akin, l’histoire de deux garçons qui volent une voiture et entreprennent un voyage qui va changer leur vie;

"The Fits", premier long métrage impressionnant de la réalisatrice Anna Rose Holmer au sujet d'un garçon manqué de 11 ans qui tente de s'intégrer après avoir rejoint une équipe de danse féminine;

"The Eagle Huntress" d'Otto Bell, une aventure inspirée de la vie réelle qui suit l'histoire d'une jeune mongole qui peut chasser des aigles, et "Une histoire d'enfants et de films" de Mark Cousins, une célébration de l'enfance dans le cinéma mondial.

La section Classique de cette année présentera le chef-d'œuvre comique de Charlie Chaplin «Les Temps Modernes».

Les trois programmes de courts-métrages incluent 3 films danois sous-titrés en arabe, un court d'animation libanais "Lilou" de Rawan Rahim, 3 courts-métrages brésiliens sans dialogue et "La Chouette, entre veille et sommeil", un programme de 5 courts-métrages superbement animés, en français sous-titré en anglais.

Le prix du billet régulier pour les films est de 8 000 LBP.
Prix spécial étudiant: 5 000 LBP.

Le festival se veut également proche des moins favorisés. Les élèves des écoles publiques et les jeunes soutenus par des ONG locales seront ainsi invités à assister aux projections adaptées à leur âge.

En parallèle aux projections de films, deux ateliers, gratuits, seront organisés:

1) MY Puppet Making Workshop: un atelier présentant les jeunes au monde de l'élaboration de marionnettes (Ouvert de 8 à 11 ans)

2) MY Filmmaking Workshop: un atelier d'introduction qui donne aux participants un aperçu du processus de production et quelques expériences pratiques sur les positions clés qui rendent un film possible (Ouvert de 12 à 18 ans)

L'initiative cinématographique dano-libanaise «Mahattat - Cinéma sur la route», qui est l'une des composantes du Metropolis Youth Film Festival, débute sa deuxième édition avec un programme présentant 8 courts et moyens métrages dans tout le Liban à 2000 enfants soutenus par des ONG, dont SEED, Sawa, Salam Ya Sham, Enaash, Dar Al Amal et Basmeh w Zeitouneh.

Menée en partenariat avec l'ambassade du Danemark à Beyrouth et l'Institut danois du cinéma, et le soutien de l'Agence danoise pour la culture et les palais, cette initiative s’adresse aux enfants libanais et syriens.

Ce programme de cinéma mobile, qui vise aussi les écoles publiques libanaises se poursuivra en mars 2017 avec des projections de films dans plusieurs régions du Liban, de Beyrouth à Tripoli, en passant par Zahle, Bar Elias et Nabatieh.

Tags
#Cinéma, #Dessin_animé
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency