iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

Les Aventuriers des Mers vous attendent à l'Institut du monde arabe

PARIS | Le 02 février 2017 à 15h57

Il y a bien sûr le bateau, sur le parvis de l’Institut du monde arabe. Inattendu, insolite, fascinant et majestueux, ce boutre omanais est posé là, jour et nuit pendant toute la durée de l’exposition “Aventuriers des Mers, de Sindbad à Marco Polo” (jusqu’au 26 fevrier).

Et puis iI y a ce mur. Un mur d’eau, qui vous fait face quand vous pénétrez dans la première salle de l’exposition à l’intérieur de l’IMA. Ce sont en fait les images d’un film de Yann Arthus Bertrand. Projetées sur la cloison, elles montrent une mer déchainée.

Un mur d’eau, vertical, figurant une étendue horizontale. Debout face à lui on se sent un peu comme au pied d’une paroi qu’il faudrait franchir pour voir ce qu’il y a de l’autre côté.

C’est peut-être le meilleur moyen pour cette exposition de nous faire comprendre l’état d’esprit de ces aventuriers des mers, ces hommes qui se sont lancés sur une étendue qui semblaient infinie à l’époque.

Agathe, 9 ans, regarde les images sur le mur et demande pourquoi on n’y voit pas de requins. En fait ils sont bien là, en tout cas leurs mâchoires, exposées dans cette première salle. Requin tigre, requin Mako. Les dents pointues semblent redoutables. D’autres monstres marins, mythologiques ceux-là, s’illustrent sur des gravures disposés dans cet espace immersif pour le visiteur. Le décor est posé. Un univers fait de dangers bien reels et aussi de purs fantasmes.

Finalement, les premiers aventuriers se trouvaient face à l’océan comme les premiers astronautes face à l’espace. Ne sachant pas ce qu’ils allaient trouver dedans, ni ce qui se cachait derrière (sur ce plan, les astronautes ne sont pas plus avancés dans leur quête vers l’infini).

D’ailleurs les étoiles sont là aussi: on lève la tête pour découvrir une voûte celeste reproduite au plafond, où figurent les constellations, qui brillent dans la pénombre, autant de petites lumières permettant aux marins de se repérer.

A l’étage de l’exposition, on part à la rencontre d’aventuriers devenus pour certains des commerçants. Ils partent pour rapporter les trésors aujourd’hui exposés sous nos yeux: toutes ces pierres, ces épices et ces substances dont on parle dans les récits les plus ancestraux, mais dont on ne sait pas toujours à quoi elles ressemblaient. La myrrhe par exemple. La fameuse myrrhe, apportée en précieux cadeau par l’un des rois mages à l’enfant Jésus dans la religion chrétienne. Agathe n’en avait jamais vue "en vrai" (moi non plus, en fait).

Ces éléments, exposés autour d’une balance qui était chargée d'assurer une pesée aussi précise que possible à l'époque, valaient de l’or. Au sens propre, parfois.

L’exposition est ponctuée de nombreux points de repères cartographiques et d’explications remettant les objets dans leur contexte géographique et historique. En fil rouge, des rencontres avec de grands voyageurs et explorateurs, via leurs récits notamment. Sindbad, Ibn Jubayr, Ibn Mâjid, Marco Polo, Ibn Battûta, Zheng He et Vasco de Gama s’animent grâce à des experiences holographiques.

On ressort de l'IMA un peu chamboulé par ce voyage dans un monde qui était encore rêvé, où l’inconnu était un univers plus vaste que les terres familières. Un monde porteur d’une multitude de potentiels, mais où se dessinait déjà la logique mercantile qui allait finalement décider d’une bonne part de l’orientation de l’humanité.  

Sur le parvis de l’IMA, dans la nuit qui s’annonce, le boutre omanais s’illumine peu à peu, impassible et finalement rassurant.

 

Tags
#Exposition, #IMA, #InstitutDuMondeArabe, #MondeArabe
Donnez votre opinion
2 Commentaires
houari
29 mars 2017 à 15h12
Pas simple de ramener cette expo dans ma ville.... Toutefois l'IMA m'a proposé une conférence sur la musique et l'Islam pour le mois d'octobre.
houari
02 février 2017 à 20h22
J'aimerai bien emmener cette exposition dans ma ville.... C'est pas facile, je sais mais ça vaut le coup ! Si ça vous avez des infos pour me faciliter la tâche je suis preneur !
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency