iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

Photomed Liban s'installe à Beyrouth jusqu'au 8 février

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 19 janvier 2017 à 08h54

Une conférence de presse s’est tenue mercredi matin à l'hôtel Le Gray, Beirut pour présenter la 4ème édition du Festival Photomed Liban, qui se tient à Beyrouth du 18 janvier au 8 février. Placé sous le patronage du Ministère du Tourisme, l’événement est co-organisé par l’Office du Tourisme du Liban à Paris, avec pour partenaire principal la Byblos Bank. 

Du beau monde était réuni pour cette conférence qui s’est déroulée en présence de S.E.M. François Barras, ambassadeur de Suisse au Liban, Véronique Aulagnon, Directeur de l’Institut français du Liban, Edoardo Crisafulli, attaché culturel de l’ambassade d’Italie, Nada Tawil, Directrice du département de communication du groupe Byblos Bank, Gordon Campbell Gray, Président de CampbellGray Hotels, ainsi que de l’équipe organisatrice de Photomed, Philippe Heullant, Président, Serge Akl, Vice-Président et Directeur de l’Office du Tourisme du Liban à Paris, Tony El Hage, Trésorier, et Guillaume de Sardes, Directeur Artistique. Etaient aussi présents les photographes libanais et internationaux, venus spécialement pour l’occasion, ainsi que des partenaires, des sponsors, et des médias.

Photomed Liban présente les œuvres de photographes internationaux et libanais qui racontent la méditerranée à travers leur regard personnel. Trois thèmes sont à l’honneur dans cette 4ème édition : Beyrouth, le cinéma, et la poésie des ruines. C’est aussi l’occasion de rendre un hommage au grand photographe français récemment disparu Marc Riboud, et à Leila Alaoui photographe franco-marocaine disparue suite aux attentats de Ouagadougou il y a tout juste un an.

Philippe Heullant a affirmé durant son intervention : «Notre ambition depuis le départ est restée identique: présenter des séries photographiques à la fois exigeantes, susceptibles de toucher un large public, et qui donnent une image sensible et positive de la Méditerranée. Il s’agit pour nous de concourir au rapprochement des peuples à travers un art, la photographie, dont nous revendiquons l’universalité. »

Serge Akl a quant à lui déclaré: «Nous sommes heureux d'organiser cette 4ème édition de Photomed Liban qui met en valeur la photographie libanaise au sein de son terroir méditerranéen ». Et il a ajouté : « Photomed Liban est devenu le festival de la photo le plus important au Moyen-Orient de par la richesse de sa programmation, et le nombre de visiteurs. Photomed permet aussi au monde de la photographie libanaise de rencontrer des photographes étrangers invités à présenter leurs expositions, à échanger avec eux et, qui sait, de développer de nouvelles collaborations. »

Lors de la conférence de presse a été remis le prix des Lectures de Portfolios 2016 de l’Union Européenne à Cyrille Karam pour son travail «The Blind Hunt».

La conférence a été suivie par le vernissage de l’exposition de Nicole Herzog-Verrey qui a inauguré la programmation du festival à l'hôtel Le Gray, Beirut.

Le Programme de Photomed 2017

A l'hôtel Le Gray Beirut, donc, nous découvrons avec « Au Défi de la Pierre » le résultat de la rencontre photographique de Nicole Herzog-Verrey avec le Liban.     

Au siège central de la Byblos Bank, Photomed célèbre le cinéma italien avec une exposition collective pour célébrer le cinéma italien en toute sa grandeur à travers les travaux des photographes de renom : Richard Dumas, Alain Fleisher et Sergio Strizzi. La banque organise aussi deux soirées Cinéma Italien que nous organisons. Tout ceci devrait permettre aux amateurs et aux professionnels de la photographie au Liban d’apprécier le traitement de l’image durant l’âge d’or du cinéma italien. 

A D BEIRUT, sont exposés les photographes Wassim Ghozlani avec « Postcards from Tunisia », Ferran Freixa «Comme le Temps Passe », Nick Hannes « Fausses Sirènes et Vrais Naufrages », et la réalisatrice Danielle Arbid avec « Exotic Girls ». Présentes aussi à D BEIRUT, cinq galeries beyrouthines qui ont été invitées à présenter les œuvres de photographes libanais qu’elles défendent, citons: Galerie Agial avec Clara Abi Nader, Galerie Alice Mogabgab avec  Maria Chakhtoura, Galerie Janine Rubeiz avec Rania Matar et François Sargologo, Galerie Tanit avec Gilbert Hage, et The Alternative avec Michel Zoghzoghi. Ces galeries ont depuis longtemps entrepris un travail au long cours de sensibilisation et de promotion de la photographie libanaise.

A l’Institut français du Liban, Christine Alaoui nous propose avec « Blended » un voyage très personnel où elle saisit des instants, porteurs d’émotion et d’intemporalité. Une exposition dont Leila Alaoui en est la commissaire à titre posthume (juste avant sa disparition, elle avait sélectionné et retouché quinze photographies de sa mère qu’elle avait encouragée à exposer). Marc Riboud nous fait découvrir avec « Au Gré des Voyages » ses déambulations méditerranéennes au début des années 1950.

A noter que le gagnant du concours Photomed Liban/Institut français du Liban sera annoncé lors de l’inauguration des expositions ce vendredi 20 Janvier à 18h.

A Station, George Awde présente « Paths Within Edges », Giulio Rimondi « Beirut Nocturne », Lara Tabet « Roseaux », et Bilal Tarabey, 1er Prix du concours Photomed Liban/Institut français du Liban 2016, qui nous raconte « Le Retour» au Liban après avoir grandi et vécu à l’étranger et comment la photographie a été pour lui un moyen de se réapproprier la ville, et enfin une projection des Gagnants LensCulture.    

Toutes les expositions sont ouvertes au public du mercredi 18 janvier jusqu’au mercredi 8 février 2017. Plus de précisions sur www.photomedliban.com

Tags
#Photomed
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency