iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

Enseignement du français en milieu militaire: deux conventions signées entre l'Ambassade de France et les Forces armées libanaises

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 06 dcembre 2016 à 09h51

A l'occasion de la signature de deux conventions pour l'enseignement du français en milieu militaire entre l'Ambassade de France et les Forces armées libanaises, une cérémonie a eu lieu ce lundi 5 décembre à l'Académie militaire, en présence de l'Ambassadeur de France au Liban, M. Emmanuel Bonne, de la directrice de l'Institut français du Liban, Mme Véronique Aulagnon, et du général Fadi Ghorayeb, commandant de l'Académie.

Après la cérémonie des couleurs sur la place d’arme, l’Ambassadeur a déposé une gerbe devant le monument aux martyrs, avant de remettre le premier prix de français à l’élève-officier de 3e année, Charbel Mefleh. Emmanuel Bonne a également visité le laboratoire de langue française inauguré l'année dernière. D’ici 2017, le Liban comptera 16 centres d’enseignement du français et plus d’une douzaine d’enseignants au profit de l’armée libanaise.

Dans son allocution, l’Ambassadeur a souligné l'engagement constant de la France au Liban, notamment à travers une importante coopération militaire.

S'adressant au général, aux officiers, aux élèves officiers et aux élèves de première année, Emmanuel Bonne a déclaré qu'en s'inclinant devant le drapeau libanais, il "témoigne de l’importance que la France accorde à l’amitié avec le Liban."

"Notre relation, nous la cultivons de multiples manières. Nous la cultivons aussi, surtout, à travers une coopération militaire forte, symbolisée notamment par le programme d’enseignement de la langue française mis en place au sein de votre armée libanaise depuis de nombreuses années. Je vous remercie aussi de votre engagement au sein de la francophonie. C’est aussi pour cela qu’un coopérant militaire français est inséré en permanence au sein de cette Académie," a rappelé l'ambassadeur.

S'adressant au général Fadi Ghorayeb, Emmanuel Bonne a affirmé que la contribution de la France "au perfectionnement des futurs chefs de l’armée, représentés aujourd'hui par ces jeunes officiers, fait partie de (ses) actions les plus emblématiques ici au Liban."

"Je souhaite longue vie à la langue française au sein de l’armée libanaise, je souhaite à chacun d’entre vous, élèves et officiers, une carrière heureuse pour la défense du Liban et la préservation de ce modèle libanais auquel nous sommes attachés,» a conclu l'ambassadeur.

Tags
#Francophonie
Donnez votre opinion
1 Commentaires
houari
06 dcembre 2016 à 11h12
Le mieux pour l'armée libanaise est d'apprendre l'anglais. C'est la langue de référence dans toutes les armées du monde.
Bien sur pour la culture et l'art, l'apprentissage du français apportera aux militaires libanais une ouverture d'esprit et d’intelligence.
Dans les domaines technique et militaire, les communications entre les différentes armées se fait en anglais. Et toutes les notices techniques sont en anglais.
Je n'imagine pas les militaires libanais réciter du Verlaine ou du Rimbaud pendant les combats....
Pourtant si tout les militaires du monde récitaient des poèmes le monde irait mieux.
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency