iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

Leila Saadé élue Présidente du Bureau du "Réseau francophone des femmes responsables dans l'enseignement supérieur et la recherche"

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 08 novembre 2015 à 12h26

Près d’une cinquantaine de dirigeantes des établissements d'enseignement supérieur et de recherche membres de l'AUF se sont réunies le vendredi 16 octobre 2015, à l’initiative de l’AUF, à l’occasion de l’Assemblée constitutive du "Réseau francophone des femmes responsables dans l'enseignement supérieur et la recherche". Le Réseau, créé en 2014, pour favoriser la parité hommes-femmes dans l’enseignement supérieur, est désormais une association dotée d'un Bureau dont Mme Leila Saadé, Présidente de l'École Doctorale de Droit du Moyen-Orient (EDDMO), Membre du Conseil scientifique de l'AUF et Professeur de Droit à l'Université Libanaise, a été élue Présidente.

Le Réseau francophone des femmes responsables dans l'enseignement supérieur et la recherche a été créé en 2014 sous l’impulsion de l’AUF afin d’inciter à davantage de parité dans les postes décisionnels du milieu universitaire. La création de ce réseau répondait alors à une demande formulée dans la « Déclaration des rectrices et présidentes d’universités francophones » élaborée lors de la 16e Assemblée générale de l’AUF en 2013.

L’Assemblée constitutive du Réseau, organisée sous le parrainage de S. E. Madame Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie, a permis de consolider le réseau désormais reconnu comme une association : les statuts ont été adoptés et un Bureau a été mis en place. Vous pouvez consulter la liste des membres du bureau en cliquant ici.

L’association a pour mission de sensibiliser les milieux universitaires mais aussi les instances politiques nationales et les organismes régionaux et internationaux à la question de l’inégalité entre les femmes et les hommes dans l'accès aux postes à responsabilité dans l'enseignement supérieur et la recherche. Il regroupe des femmes dirigeantes (présidentes, rectrices, vice-présidentes et vice-rectrices) des institutions membres de l’AUF, issues d'Afrique subsaharienne, du Maghreb, du Moyen-Orient, d'Europe centrale et orientale, d'Europe de l'Ouest, d'Asie-Pacifique et du continent américain.

Une première action a déjà été lancée début 2015 avec l'élaboration, en partenariat avec l’Université de Rennes, de modules francophones de formation à distance sur le « Genre : concepts et approches ». Cette formation à distance tutorée permettra aux apprenantes de se familiariser avec les questions de genre afin de favoriser la place des femmes dans l’enseignement supérieur et la diffusion d’une culture égalitaire et la mise ne place de politique volontariste dans le domaine. La formation débutera à partir du 2 novembre 2015.

D’autres actions à venir inciteront à l’adoption de mesures législatives pour développer la parité ainsi qu’au soutien aux travaux de recherche sur la situation des femmes et à l’instauration de mesure de contrôle et d’évaluation des politiques mises en place.

Tags
#Francophonie
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency