iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

BIFF 2015 : les conséquences de la mondialisation sous les projecteurs

BEYROUTH | iloubnan.info - Le 24 septembre 2015 à 12h45

Mercredi, lors de la conférence de presse annonçant la 15e édition du Festival international du FIlm de Beyrouth, les organisateurs ont souligné d’entrée de jeu que « Le festival ne présente pas à son public de grands spectacles hollywoodiens, mais lui offre, dans sa sélection 2015, suivant la tendance mondiale, des films ancrés dans la réalité des conséquences de la mondialisation ».

La question des flux migratoires, les problèmes d’intégration et la résurgence du nationalisme sont, entre autres, au cœur de la sélection cette année. « Cette sélection est le parfait miroir de nos sociétés d’aujourd’hui et les questions culturelles et sociales y sont prépondérantes. Ces thèmes sont mis en valeur par les réalisateurs les plus talentueux et les plus prometteurs », selon la directrice du festival Colette Naufal, affirmant qu’aux côtés de ces films, « d’autres bijoux ont émergé cette année dans des styles différents : néo-classique, science-fiction, films dramatiques, films d’animation et autres ».

La sélection est caractérisée par une grande diversité culturelle avec des films venant de 28 pays. Les 80 films de la sélection sont répartis entre deux compétitions officielles et deux catégories hors compétition. Les films entrent en lice pour les prix du meilleur court-métrage au Moyen-Orient et du meilleur documentaire au Moyen-Orient. La catégorie du meilleur long-métrage au Moyen-Orient a été, une fois de plus, éliminée ette année.

Quant aux sections hors compétition, elles regroupent '’Panorama international’’et  ``Espace public’’.

 

Panorama International

Le ``Panorama international`` regroupe 24 œuvres cinématographiques.

Aux films d’ouverture et de clôture, s’ajoute le film ``Dheepan`` du réalisateur français Jacques Audiard (Palme d’or 2015) qui retrace l’itinéraire d'un immigré tamoul poursuivi jusqu'en France par la violence qu'il a connue au Sri Lanki et qui reflète l'état des cités de la banlieue française.

La situation des réfugiés politiques est aussi au cœur de trois autres films, à savoir ``The Fencer`` du Finlandais Klaus Haro, ``We Are Young. We Are Strong.`` du réalisateur allemand d’origine afghane Burhan Qurbani et ``The Tenant``de l’Iranien Mohsen Makhmalbaf.

De même, la Colombie est représentée par deux films, avec d’une part, ``Alias Maria`` de José Luis Rugeles Gracia qui faisait partie de la dernière sélection d’ ``Un certain regard`` à Cannes; et d’autre part, ``Embrace the Serpent`` de Ciro Guerra qui a lui gagné le prix ``Art Cinema Award`` au Festival de Cannes 2015.

Le ``Panorama international`` regroupe aussi les deux films français ``Disorder`` d’Alice Winocour et ``L’Enquête`` (The CLearstream Affair)  de Vincent Garenq, en plus de ``Taklub``réalisé par le Philippin Brillante Mendoza qui a obtenu une mention spéciale du jury du Festival de Cannes 2015.

Un autre film (doublement) primé à Cannes sera présenté dans cette catégorie. Il s’agit du film indien ``Masaan`` de Neeraj Ghaywan sur l’amour face à la lutte des classes en Inde.

Autres films très attendus dans cette section, le documentaire ``Amy`` (Asif Kapadia) qui retrace la vie de la chanteuse britannique Amy Winehouse et ``Mia Madre`` du célèbre Nanni Moretti qui a été récompensé lors de nombreux festivals.

De l’Italie, on retrouve aussi ``Antonia`` de Ferdinando Cito Filomarino qui a obtenu une mention spéciale du jury de la 50ème édition du Festival de Karlovy Vary. Ce film relate les dix dernières années de la vie de la très jeune poétesse Antonia Pozzi qui a vécu à Milan pendant la période fasciste.

En outre, le ``Panorama international`` présentera ``Chronic``du Mexicain Michel Franco (prix du meilleur scénario de la 68ème édition du Festival de Cannes), et ``Last Days in the Desert`` écrit et réalisé par Rodrigo Garcia.

On trouve également dans cette catégorie, ``The Lobster`` du réalisateur grec Yorgos Lanthimos qui a reçu, entre autres, le prix du jury à Cannes, ``Wasp`` du Suisse-Libanais Philippe Audi-Dor,  et``You Tell About Me`` du Turc Moher Ozmen.

Le film ``Toto and his Sisters`` d’Alexander Nanau portera le drapeau de la Roumanie au festival. Ce film raconte l’histoire d’une famille rom en marge de la société au sein de laquelle les deux sœurs aînées tentent de maintenir un équilibre, alors que leur mère est en prison. Il a remporté l’Objectif d’or du Festival international du film documentaire Millenium (Bruxelles), sachant qu’il avait déjà été primé à Angers, Zurich, Leipzig ou encore Varsovie.

Le Japon est, pour sa part, représenté par ``Journey to the Shore`` de Kiyoshi Kurosawa, un film qui a été projeté dans ``Un certain regard`` à Cannes et s’est vu décerner le prix du meilleur réalisateur.

Le documentaire suédois ``Foodies`` nous plonge encore plus dans le monde de l’art culinaire, avec une tournée des meilleurs restaurants au monde et des entrevues avec des blogeurs gastronomiques.

Le BIFF n’a pas dérogé à ses habitudes et a choisi dans son ``Panorama international`` un film sur le thème de l’écologie : ``Racing Extinction`` de l’Américain Louie Psihoyos (Oscar du meilleur documentaire en 2010 avec ``The Cove``) qui a rassemblé avec ce nouveau film une équipe unique pour montrer au monde des images inédites mettant en lumière les espèces en danger d'extinction. En août, la façade de l’Empire State Building à New York s’était parée d’images d’animaux tirées de ce film afin de sensibiliser l’opinion aux dangers de leur extinction. Le documentaire sera projeté simultanément dans la salle Montaigne et en plein air dans le jardin de l’ambassade de France.

 

Documentaires en competition

Cinq films, parmi lesquels deux  realisés par des Libanais, sont en compétition dans la catégorie ``Documentaires du Moyen-Orient``.

Les films suivants sont en lice pour le prix ``Aleph`` du meilleur documentaire, le prix du meilleur réalisateur et le prix spécial du jury :

-           ``Al-Jeridi`` de l’Égyptien Mohamed Ahmed Alsayid Ali qui a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival international du film du Caire ;

-           ``Once Upon a Time`` film turc en langue kurde réalisé par Kazim Oz et multiprimé aux festivals d’Istanbul et d’Ankara;

-           ``The Unbearable Presence of Asmahan`` de la Jordanienne Azza El-Hassan;

-           ``Speed Sisters`` de la réalisatrice canadienne d’origine Palestinienne Amber Fares;

-           ``Wheels of War`` du Libanais Rami Kodeih.

 

Courts-métrages en competition

Quatorze films concourent pour les trois premières places dans cette compétition, ainsi que pour le prix spécial du jury.

Ces films sont :

-           ``Al Matour`` du réalisateur américano-égyptien Ahmed Ibrahim ;

-           ``130 km to Heaven`` de l’Égyptien Khaled Khella;

-           ``And Romeo Married Juliet``de la réalisatrice tunisienne Hinde Bougemaa (prix du meilleur court-métrage au Festival international du film de Dubaï 2014);

-           ``Chlild and Bread`` du Marocain Mohamed Goumane (deuxième prix du meilleur film au Festival du court-métrage en Inde 2014);

-           ``A Long Night`` de Kamiran Betasi (Kurdistan irakien);

-             ``Bread`` de Nashwan Mohammed Salih (Kurdistan irakien);

-           ``Lost in the Dust`` de Soran Ebrahim (Kurdistan irakien);

-           ``Bad Hunter`` de Sahim Omar Kalifa (Kurdistan irakien) qui a remporté le prix du meilleur court-métrage au Festival des films du Monde de Montréal 2014 , le prix du jury du Festival international du film de Valladolid, et le prix du jury de la section des courts-métrages au Festival international du film de Dubaï 2014 ;

-           ``The Baby`` de l’Iranien Ali Asgari qui a gagné le prix du meilleur court-métrage au Festival du film d’Ozu en Italie et celui du meilleur court-métrage asiatique au Festival ``Ifva`` (Hong Kong);

-           ``Free Range``de Bassem Breche (Liban) qui a remporté le prix du jury au Festival international du film oriental de Genève 2014 et le grand prix de sensibilisation sur le handicap au Festival Handifilm de Rabat;

-           ``Hayda Ana`` d’Elie El Semaan (Liban) qui a reçu le prix du meilleur court-métrage international au Festival international du film de New York;

-           ``Heaven Sent You`` de Pierre Aboujaoudé (Liban);

-           ``Labein Ma Yejo`` de Carmen Bsaibes (Liban);

-           ``Samir Sheikh El Chabeb`` de Christelle Younes (Liban).

 

Espace public

Trente-sept films participent hors-compétion à la section ``Espace public``, avec des thèmes divers, comme les enfants marginalisés et kidnappés victimes de la guerre  l’autisme, l’homosexualité, la situation des prisoniers, ainsi que celle des chrétiens, des yézidis et des kurdes.

``Espace public`` fait la part belle aux productions libanaises (8), avec ``Above the Nest`` (Georges Hazim), ``Familiar Stranger`` (Renée Awit), ``I Believe`` (Elie Azzam), ``Life to Tape``(Nour Akiki),``Alia`` (Raghed Charabaty), ``Twice Upon a Time`` (Niam Itani) et Gli Occhi di Aldo  de Mike Malajalian.

Viennent ensuite quatre films qui lèvent l’étandard du cinema égyptien :``Ala Ardeeha`` (Mohammed Khairy), ``Dark White`` (Haisam Abdelhamed), ``Photograph`` (Omnya Abdelwahab) et ``That’s All`` (Eslam Abdelwahab).

La région du Golfe est, quant à elle, représentée par deux films saoudiens, ``Cart`` (Mohammed Salman) et ``Lost`` (Mohammed Al Faraj); deux autres bahreïnis, ``Tarweeda`` de Mohammed Ateeq  (grand prix du Festival  Benguerir du cinéma au Maroc) et ``The Fish Trap``de Salman Youssif (prix du meilleur réalisateur au Festival du film de Bahreïn), ainsi que le film émirati ``Hidden`` (Shahad Al Shehhi).

Deux films portent le drapeau iranien dans cette section, à savoir ``P.E Class``(Jabbar Salehi) et ``Seven Stones`` (Fatemeh Dastmard).

Deux autres films viennent du Brésil : ``Kalil`` (Paolo Zumach) et ``Life is Waiting`` (Lara Lee).

Parmi les autres films projetés dans cette section, ``The Self`` du Turc Koralp  Gumus, ``Hassan in Wonderland`` de l’Irakien Ali Karim et ``8 :30`` du Jordanien Rami Al Otaibi.

``Espace public`` présentera une série de courts-métrages sur la Libye (Libyan Stories-Tripoli Stories) et une autre sur le Pakistan (Karachi Stories).     

Tags
#BIFF, #Cinéma, #festival, #FIFB
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency