iloubnan.info
( Publicité )
Art et culture

Sabah s'est éteinte à 87 ans

BEYROUTH | iloubnan.info, avec agences - Le 26 novembre 2014 à 10h33
Sabah, la légende, n'est plus! La Gande Dame de la chanson libanaise s'est éteinte ce mercredi à l'âge de 87 ans, laissant derrière elle, en héritage, plus de 3000 chansons et une centaine de films.
La diva, née Jeanette Féghali, est partie rejoindre les étoiles. N'en a-t-elle pas été une le long de sa vie tumultueuse? Les Libanais lui rendront un dernier hommage dimanche 30 novembre à la cathédrale Saint-Georges pour les maronites, au centre-ville de Beyrouth.

L'absoute lui sera donnée à 14h, avant que la dépouille ne soit transportée à Bdadoune, village natal de la "Chahroura", comme on l'appelait.

La famille de la défunte recevra les condoléances dimanche, ainsi que le lundi 1 et le mardi 2 décembre, à la cathédrale Saint-Georges, de 11h à 18h.

Le départ de la diva a suscité une série de réactions de la part des responsables libanais. Le ministre de l'Information, Ramzi Jreige, a ainsi déploré la disparition de la "Chahroura" dont la renommée avait traversé les frontières du Liban pour atteindre l'Egypte et tous les pays arabes.

"Sabah a joué un grand rôle dans la renaissance artistique du Liban. Son départ est une grande perte pour le Liban et pour le monde de la musique", a-t-il dit, sur les ondes de la VDL (100.3-100.5).

Il a signalé que l'Etat avait des devoirs envers Sabah, assurant qu'il allait lui-même coopérer avec le ministère de la Culture pour rendre l'hommage qu'il faut à cette Grande Dame dont la voix représente le folklore libanais.

L'ancien président Michel Sleiman a également fait, depuis Rome, l'éloge de la défunte qui a porté haut le nom du Liban le long de sa carrière.

Pour le chef du PSP Walid Joumblatt qui s'est exprimé via son compte Twitter à la suite de cette "triste nouvelle", "Sabah a emporté avec elle une grande partie du beau passé du Liban".

"C'était un grande artiste de la belle époque. Sabah est une de ces légendes qu'on ne verra plus", a-t-il regretté.

"Par votre départ, le monde de la musique perd sa légende, et le Liban une de ses figures. Quant à votre nom, il restera haut et n'acceptera jamais de nous quitter", a pour sa part écrit le député Fadi Karam, toujours sur Twitter.

Le syndicat des artistes professionnels et la famille Féghali ont perdu l'une des leurs, et pas la moindre personnalité; l'ANI leur présente ses condoléances les plus sincères.

Née le 15 Novembre 1927, Sabah entame sa carrière en 1940. Ses opus ont connu des grands succès et lui ont fait acquérir une importante célébrité. Quant à sa carrière d'actrice, elle compte une centaine de films, notamment égyptiens.

Sabah a été mariée huit fois et ses anciens époux sont Najib Shammas (1946-1951) avec qui elle a eu un enfant (médecin aux ?tats-Unis), Anwar Mansy, père de sa fille Houwayda, avec qui elle partagea quatre ans de sa vie, le compositeur Baligh Hamdi, l'animateur égyptien Ahmed Farragh, l'acteur égyptien Rushdi Abadha avec qui elle n'a vécu que trois jours, même si leur mariage a duré trois jours, Joe Hammoud et Fadi Kuntar, surnommé Fadi Lubnan, avec qui elle a réalisé un film en 1990.

Elle a également vécu une idylle avec le beau-frère du roi Farouk, nommé Ali.

Le décès de Sabah a teinté de gris ce matin du 26 novembre! Mais le nom de la légende qui fait la fierté du Liban la survivra encore longtemps, et ses célèbres chansons berceront, sans aucun doute, les générations à venir...
Tags
#Sabah, #Musique
Donnez votre opinion
0 Commentaires
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
( Publicité )
                        
© COPYRIGHT 2018 Par Proximity Agency